Creativity Spark From Masters Of Illustration

Logo de PtolusPtolus se situe dans le monde de Praemal au sein d’un vieil empire qui se demande s’il est déchu ou non. Trois empereurs différents se proclament tenant du titre, et des royaumes entiers se désolidarisent de ce qui fut un grand empire. Tout est sur le déclin, les sages regardent les siècles passés et constatent avec amertumes qu’ils étaient alors plus civilisés, plus avancé technologiquement, enfin, que c’était mieux avant.

Et dans cet empire, la cité dont on parle le plus n’est plus la capitale Tarsis, mais bien Ptolus, au centre de toutes les discussions si ce n’est de toutes les attentions. C’est dans cette cité qu’une frange particulière de la population se faisant appeler « aventuriers » convergent. C’est une citée tout aussi préoccupée par ce qui se passe sous le sol qu’au dessus, c’est une citée unique dans l’empire.

Il n’y a pas si longtemps, les premiers de ceux qui se font désormais appeler les « Fouisseurs », sont remontés de leur exploration des catacombes de la citée avec maints trésors. Aujourd’hui, des centaines d’aspirant explorateurs viennent dans la citée dans l’espoir d’amasser des richesses. La plupart ne remontent pas, et de ceux qui remontent, peu trouvent plus que des histoires à raconter devant un bon grog, parlant de vastes étendues caverneuses, de passage taillés dans la roche, datant peut-être de l’ère où le Roi-Crâne, Ghul, régnait en maître sur la région quand ses armées sombrées creusaient leur tanières dans la roche même. Ils mentionnent également les horreurs qui résident dans cette partie de la ville où le soleil ne brille pas, des choses démoniaques dont l’intelligence primale est inconnue des hommes, des elfes et nains. Dans la cité, des pans entiers de nouvelles industries se sont crée pour répondre aux besoins nouveaux de ces « aventuriers ». A l’ombre de cette gigantesque flèche de roche défiant les lois de la nature, de nouveaux équilibres économiques, politiques et sociaux tentent d’émerger.

Des créatures et individus (bon, maléfique ou autre) quittent l’ombre, attiré par ce grand rassemblement d’aventuriers et de magie. Les besoins des fouisseurs font ressurgir des vocations à la magie, à la science et à la religion. Alors que l’empire de Tarsis se meurt, Ptolus, qui fut pendant des années une ville de seconde zone aux confins de la civilisation, devient le centre de quelque chose de beaucoup plus vaste qu’elle. De sombres visions et autres prophéties parlant d’enfant né avec d’étranges marques font surface de plus en plus fréquemment. Personne ne sait encore quoi, mais quelque chose se passe à Ptolus. Quelque chose de nouveau bouge dans la cité… et ce quelque chose est vieux, très vieux…..