Creativity Spark From Masters Of Illustration

La cité s’étend de la Flèche à la mer. La partie la plus haute est la partie noble, séparée par une falaise de la vieille ville, puis une autre falaise conduit au quartier du milieu et les autres, avant d’arriver à la falaise surplombant la mer et le quartier du port.

Les docks

Plantés sur une petite bande de terre loin en dessous de la ville, les docks ne sont qu’assemblage de batiments de bois plus ou moins branlants et souvent de guingois car le sol sabloneux s’enfonce petit à petit dans la mer. Isolée comme elle est du reste de la ville, il s’agit presque d’une petite cité à part entière. La plupart des résident de Ptolus n’y vont pas de toute leur vie, tout comme ils ne mettrons jamais les pieds dans le quartier noble.

Le quartier des guildes

Ptolus déborde de guilde. Chaque corps de métier en possède une, et il est difficile d’être indépendant. Ce quartier possède une odeur particulière due aux tanneries, fonderies, forgeronneries, teinturiers, greniers à grains, briquettiers, fabriquants de parchemins… c’est aussi le quartier où sont entreposer toutes les matières première ou manufacturées de la ville. Il a une réputation de quartier difficile qui fait que peu de gens s’y rendent la nuit tombée.

Le centre

Le cœur de la cité, à la fois centre résidentiel et hub commercial, c’est là où se trouve la plupart des lieux de divertissement de la ville. Il héberge la rue des tavernes et la place des Fouisseurs où les aventuriers vont chercher des jobs à leur mesure. Les elfes s’y sont taillé un fief sur la colline d’émeraude, et un quartier à été aménagé spécialement pour les centaures.

La nécropole

Une cité de plusieurs siècle se doit d’avoir un cimetière digne de ce nom, et Ptolus ne fait pas exception. La nécropole occupe une vaste étendue de collines recouvertes de cryptes et autres mausolées. Elle est complètement entourée par un haut mur, avec des gardes à chacune de ses quatres entrées, garde dont la tâche principale est de conseiller aux gens de ne pas y séjourner une fois la nuit tombée, et de surveiller s’il y a des pillages de tombes. La plupart des gens savent que des morts vivant y rodent, mais que divers ordres religieux et les Gardiens du Voiles s’occupent de contenir la menace.

Le quartier noble

Techniquement hors de la cité, il est constitué de nombreux manoirs et autres palaces. La seule entrée passe par la forteresse de Dalenguard depuis la vieille ville, et peux y ont accès.
En plus des résidences des 10 principales maisons nobles, il contient le Palais sanctifié, résidence du Prince de l’Eglise, rejoint depuis peu par son père l’Empereur de l’Eglise et prétendant au trône de l’Empire lui-même. Il s’y trouve également le Théatre de la Couronne, l’Académie Impériale de Musique, ainsi que les restaurant les plus huppés, un immeuble flottant et autres commerces de luxes.

Le marché nord

Quartier en permanence en bourdonnement, il s’agit d’un gigantesque marché perpétuel. Tous les produit alimentaires sont en vente ici, et d’autres marchandises sont en vente dans de petites échoppes ou dans des grandes tentes.

La milice surveille en permanence la présence des pickpocket traditionnel, mais également ceux aidés par la magie (invisible ou usant de magie d’influence).

La vieille ville

Ptolus a été fondée il y a plus de 3 siècles en tant que petite communauté entourant la forteresse de Dalenguard. Ce qu’il en reste est le quartier de la vieille ville, devenu le cœur administratif et culturel de la citée. Les anciens batiments de marbre hébergent le personnel administratifs, des musées, des théatres, il y a même une grande arêne.

C’est dans ce quartier que les citoyens vont faire établirs leur papier, des certificats de naissance, de décès en passant par les permis de port d’arme à feu. C’est également dans ce quartier que se trouvent la bibliothèque municipale, ainsi que celle de la guilde des Fouisseur.

Le quartier de la porte de la rivière

Quartier résidentiel de la classe moyenne par excellence, organisés en « terriers » cul de sac ayant chacun son style architectural, il est excentré pour plus de tranquilité, denrée recherchée par ses habitants qui n’aiment pas trop les étrangers.

Le marché sud

Alors que le marché Nord est tout simplement « le marchée, ici c’est « le marché sud ». Il ne s’agit pas d’un marché en plein air, mais plutôt des établissement ayant pignons sur rue. Plus cher, mais plus fiable et de meilleure qualité, et surtout moins propice aux arnaques, que le marché nord, c’est aussi le lieu de villégiature des grande guildes marchandes. Si vous voulez faire faire quelque chose sur mesure, c’est plutôt ici qu’il vous faudra venir.

Le quartier des temples

Bien que la religion dominante soit celle de Lothian, seule et unique église officielle de l’Empire, les habitants cosmopolites de Ptolus révèrent plusieurs centaines de dieux.
Temples, églises, autels et petit monastère s’entassent dans ce quartier que la rue d’un Million de Dieux coupe en deux. Même le Pont Beni qui surplombe la rivière du Roi est ornée d’autels de toute part. C’est là que l’imposante cathédrale de St Valien de Lothian ainsi que le Prieuré des Sœurs de l’Introspection des Sœurs du Silence se sont établis. Ce quartier n’a qu’un seul bar : Taggerts, qui fait également office de temple d’Ollon, le dieux des tonneaux.

Les terriers

Ce quartier à l’est de la ville est un bidon ville des plus sordide pourri jusqu’à la moelle par la pauvreté et le crime. La rumeur veut que la milice n’y pénètre pas. Les rues n’y ont pas de nom, et la plupart des immeubles sont impossible à identifier, ce n’est pas un endroit fréquentable.

Le marché sous la ville

Ce n’est pas un quartier officiel de la ville, mais il est accéssible facilement par un grand escalier depuis la place des Fouisseurs. Et c’est là que les aventuriers vont pour l’équipement de base de leur professions. Pour les potions ? Urnst l’alchimiste. Des parchemins ? Le magicien gnome Neridoc Bittersong.
La guilde des fouisseurs y est également présente et fournis des services de cartographie ou du matériel pour faciliter l’exploration du sous sol de Ptolus.