Creativity Spark From Masters Of Illustration

La ville tient plus du champ de ruines que la belle cité qu’elle était. Nous avons beau la parcourir, nous ne trouvons aucune trace de nos parents. Au moins, ne sont-ils pas dans la liste des personnes officiellement décédées. Malheureusement, ce n’est pas le cas du reste de nos familles.

Alors que nous allons nous réfugier pour la nuit dans un vieux moulin, nous rencontrons cet imbécile bienheureux d’Ogrun qui essaie de venir en aide à un vieil homme et sa petite fille prisonniers des décombres. La nuit approchant, nous nous activons et les deux survivants se transforment en des espèces de monstres cauchemardesques. Nous réussissons à nous en débarrasser, mais c’est bien la dernière fois que j’essaie d’aider un vieillard !

Enfin, nous arrivons au moulin, nous y barricadons, et passons une nuit à observer les morts-vivants.  Le lendemain, nous allons à la collecte aux étranges pierres débilitantes contenues dans les corps des créatures pour les remettre aux autorités. Une fois le lot transmis et notre tâche accomplie, ces fameuses autorités nous demandent de rester et nous sommes conduits devant une des conseillères du roi Leto, une espèce de sorcière. Les présentations passées, nous apprenons que la ville est construite sur des marécages qui ont la fâcheuse tendance à faire revenir ceux qui y sont enterrés sous forme de morts-vivants. On continue cependant à inhumer les corps ; preuve de la stupidité des traditions (et de ceux qui les suivent). Mais le sujet n’est pas là. Après nous avoir expliqué comment la ville avait été à moitié rasée (à savoir que personne ne se souvient exactement des circonstances), cette ensorceleuse nous annonce que nos parents travaillaient pour le Cygnar, qu’ils ont été capturés par un très vilain individu dont je tairai le nom tant il est méchant, qu’ils détiennent des informations capitales pour la survie du pays et que nous seuls pouvons les retrouver. Pour finir, elle nous embauche dans la police secrète du Cygnar, nous ensorcelle et nous envoie passer trois mois dans la brousse à nous entraîner.

Nous en sommes arrivés à la conclusion qu’il nous faut acheter un véritable laboratoire d’alchimie et qu’un unique Trollkin ne suffira pas pour transporter toutes mes affaires.