Dans la légende

Modérateur: Nach0

Dans la légende

Messagepar Nach0 » 26 Sep 2016, 22:42

Entrez dans la légende ! Venez découvrir l'histoire de votre village, de votre clan, de votre tribu ! Vous y découvrirez aussi les exploits collectifs et individuels vous permettant de gagner en réputation, en gloire et finalement de devenir la plus grande tribu Gobeline de tout les temps !!!

Séance -1 :
Elu du Grand'Chef : Rep ind +1 pour chacun
Mission Accomplie : Rep ind +1 pour chacun
La trahison c'est bien ! : Rep ind +1 pour chacun, Acquisition d'un village

Séance 0 :
Maitre du Rodéo : Chuffi Chevauche longuement un sanglier lors de sa chasse. Rep ind +1
Fuite du cavalier : Chuffi arrive de fuir de justesse grâce à sa capacité à chevaucher une biche avant de finir dans un buisson. Rep ind +1
Sauveuse de Gob : Réta accorde sa clémence pour faire un captif plutot qu'un mort. Rep ind +1
Bâtisseur en hauteur : Mogmurch, avec l'aide de Bilur, réalise un maillage de corde (15) pour agrandir le village en hauteur. Rep ind +1 chacun, Vigilance village +1, Espace Village +1
Chaque chose à sa place : Enclos/cimetière (15) avec 4 corps (5/5/2/2), Enclos à nourriture (10) avec 1 cheval maléfique, 1 sanglier, 1 pigeon.zone de naissance réserve de nourriture +3 nourriture maléfique +2
Temple de Morg : Poug crée ce qu'il pense être un hommage à Morg (2). Rep ind +1, Chance Village -1
"Feu kifémal'partou" Réta invente les dégats de zone en lancant un "feu'ki'pet" dans une cheminée. Rep ind +1, Amélioration Feu'ki'pet possible
Artiste peintre : Mogmurch réalise un superbe dessin (15), c'est une des rares preuves d'art Gobelin. Rep ind +1, Carte, logo, décoration possible
Kaméhaméha ! Poug a invoqué la puissance de Mork, seul contre 3 grosse araignée, il a vaincu avec sa boule de feu (15). Rep ind +1
Mort de l'exchef Le groupe à tuer son ancien chef. Rep collective +1
Last hit partagé : La rumeur court mais il est impossible de savoir qui de Chuffi ou Réta à réellement tuer l'Ex'Chef... Rep ind +1 chacun
Maîtres de la Trahison : Le groupe arrive a utilisé son ancienne mission pour trahir et détruire son ancien village. Rep collective +3, Accueil 10 nouveaux gobelins.
Malchance collective : Tout le groupe est perforé de flèches, chaque joueur à fait 1 sur son dé de chance lors de la fuite Rep collective +1
Dernière édition par Nach0 le 06 Fév 2017, 18:24, édité 1 fois au total.
"Si tu n'as qu'un marteau comme solution, pour toi tout les problèmes seront des clous..."
Avatar de l’utilisateur
Nach0
 
Messages: 522
Inscrit le: 13 Sep 2013, 22:09

Re: Dans la légende

Messagepar Nach0 » 24 Jan 2017, 18:55

Séance -1

Le clan des lèches-crapaux avait réussi ! Le village prospérait, le chef était puissant, les grandes-jambes ne leur portaient pas trop d'attention. Les festivités battaient leur plein. Bref, la vie était belle pour les gobelins du clan. Le grand chef avait même des bâtons qui pètent ! Sorte de bâton dont jaillissait des volutes de feu de toutes les couleurs.
Pour faire grandir la gloire du village, le grand chef avait besoin de plus de ces fameux bâtons, mais lassé d'aller les chercher lui-même au compte goutte, il décida d'envoyer un commando récupéré le butin. Il organisait donc les festivités qui permettraient aux gobelins du village de prouver leur valeur et d'être sélectionné dans l'équipe des meilleurs des meilleurs. Il leur suffisait de survivre et d'obtenir les meilleurs résultats aux épreuves suivante :
- Le rodéo de cochon, Chuffi fut le plus adroit grâce à un magnifique planté de dague dans le dos de l'animal.
- Le gobage de vers'plin'dpu, Réta élimina ses adversaires un à un, sans doute que grosse tête dit grosse bouche et que cela l'aida...
- Le parcours de l'écorchoreil, Chuffi se distingua encore alors que Poug faillit perdre la vie.
- Le cach'ouon'tap, Mogmurch sut se dissimulé habilement dans le village et indiquer la position de ses adversaires pour ne pas se faire rouer de coups.

Les 4 gobelins étaient donc sélectionnés, Poug ayant été désigné malgré ses échecs parce qu’il leur fallait un grand prêtre de Mork... Le grand chef leur remis des artefacts puissants pour vaincre les périls qui se présenteraient forcément sur leur route. Les terribles 8 pattes, tisseuses de toiles et dévoreuses de gobelins, ou encore les grandes-jambes, ces peaux roses souvent enfermés dans des boites de fer et qui extermine trop souvent les peaux vertes. Une robe à objet multiple et un fiole de crache-dragon fut remis à Chuffi, le tranch'chien du Grand chef à Réta et Mogmurch obtint la bague du grand chef "kil'proteg" mais il devait lui ramener. Après une nuit de fête et de repos, le départ des 4 compagnons fut donnés. La carte habilement dessiné par le Grand Chef lui-même, permis à la compagnie de comprendre qu'il fallait traversé la forêt en se rapprochant de la rivière et qu'il fallait essayer d'évités les "plind'pats". Ils tardèrent pas a rencontrer une araignée plus grosse que 3 gobelins, la bête faillit en finir avec Chuffi mais grâce à l'aide des autres, c'est lui qui réussi à la finir ! Non loin de la forêt, ils trouvèrent un village de grandes-jambes mais ils préféraient s'abstenir d'un fourrer un œil ou deux.
Enfin, le bateau était à portée de vue sur une colline. Les gobelins prirent leur temps pour ne pas se faire repérer. Arrivés à la barricade est, ils observèrent, des chiens et un cheval gambadaient dans l'enceinte. Le plan fut tout trouvé, Chuffi sortir une échelle de sa robe magique et il s’infiltra près d'un grand arbre. Réta, accompagné de Poug, chargea les chiens ! Pendant que Mogmurch préparait une corde pour tendre un piège au cheval. Après quelques coups de tranch'chien et quelques jets de bombes, tout le bétails maléfiques étaient à terre. L'assaut sur le bateau fut donné. Là, un gob nécromant et cannibale utilisait sa magie pour faire apparaître des chiens maléfiques et un crapeau géant. Il fallut compétence , chance et artefact pour les gobelins s'en sortent !

Finalement, ils trouvèrent la cache à feu "ki'pet". Était venu le temps du retour ! Mais les quatre gobelins pensèrent autrement, ce bateau était facile à défendre... En plus, ils avaient armes et nourritures, ils pourraient même garder tous les trésors pour eux ! La décision fut prise, ils allaient former un nouveau clan, personne ne pourrait savoir qu'ils avaient trahi, les autres penseraient qu'ils avaient simplement échoué ! Restait à savoir qui serait le chef, là, la négociation fut ardu, finalement, ils décidèrent qu'ils décideraient suivant les problèmes qui se présenteraient à eux pour le moment ils étaient tous chef !!! Ainsi naquit le clan des "Quat'Chefs".
"Si tu n'as qu'un marteau comme solution, pour toi tout les problèmes seront des clous..."
Avatar de l’utilisateur
Nach0
 
Messages: 522
Inscrit le: 13 Sep 2013, 22:09

Re: Dans la légende

Messagepar Nach0 » 06 Fév 2017, 16:53

Séance 0 :

Nos Quat'Chefs sont prêt pour l'aventure. Bon il y a bien eu ce Kilon qui est arrivé comme un cheveux sur la soupe dans ce magnifique village. Le fourbe expliqua qu'il n'était qu'un vagabond, après réunion et faute d'accord, les Quat'Chefs décidèrent de remettre son sort à plus tard. Le temps ce faisant, Kilon « le Captif » devenait peu à peu un membre de la tribu.

Venait maintenant le temps des décisions, il fallait faire en sorte que la tribu laisse son nom dans l'histoire ! Après concertation, plusieurs pistes étaient à suivre :
- Trouver de la nourriture
- Dresser les « plind'pat » pour en faire des montures, voir des chaussons escaladeur
- Remplir le village de gobelins tout frais

Les Quat'Chefs intrépides décidèrent ensemble, c'est nouveau, de commencer par les « Plind'Pats ». Il prirent la direction de la forêt en ayant prient le temps de cacher leur treizor dans la carcasse du cheval cauchemardesque. Kilon fut forcé de venir aussi, il prit lui le temps de déplacer une partie du treizor dans une de ses propres planques.
Arrivés dans la zone des tisseuses, Réta grâce à sa grosse tête remarqua qu'un autre groupe de gobelin les observait. Son sang ne fit qu'un tour quand elle reconnu « Té Hier » son plus grand rival ! Elle le chargea avec sauvagerie et le combat entre les groupes commença. Il ne fallut pas longtemps aux Quat'Chefs pour se débarrasser des scélérats qui les auraient dénoncés à coup sur. Réta trancha dans le tas, Chuffi planta ses dagues en fourbe, Mog balança quelques bombes et Poug déchaîna la fureur divine. Réta qui allait achever le dernier gob eut l'envie de se faire mousser, elle proposa à Bilur Kiséfer, un gob mécano des lèche-crapauds, de survivre pour la servir à condition qu'il lui dise qu'elle est belle et que c'est elle le vrai chef. Bilur n'hésita pas une seconde et prêta allégeance à sa nouvelle reine.
La forêt n'étant pas immunisée aux capacités brûlante de Poug commençait a prendre feu. La chasse aux « Plind'Pats » fut reporté et tout le beau monde rentra au village fier de leur victoire, de leur nouveau captif, et des cadavres qu'ils ramenaient. Sur place, les gobs se mirent au travail.

Réta ordonna à Bilur de construire un enclos pour les animaux qu'elle allait ramener de la chasse. Chuffi décida également d'aller chasser mais de son côté. Mogmurch débuta son œuvre le « Mont'enlère » sorte de passerelle de cordage reliant les mats et les arbres jouxtant le bateau pour augmenter la taille du village mais en hauteur ! Poug choisit avec soin une pièce du navire et y étala le sang de ses victimes, il fit des gribouillis un peu partout et nomma cela le « Temp'd'Mork ». Il demanda ensuite de mettre les cadavres dans l'enclos parce qu’il devrait y avoir des gobelins qui pousseront après. Mog devant l’ampleur de la tache réquisitionna Bilur pour l'aider. Quand Réta devint avec son pigeon, il ne restait plus d'enclos à disposition. Après, insultes, poursuites et discussions, les protagonistes décidèrent qu'ils finiraient ensemble les enclos avant de reprendre le « Mont'enlère ». Chuffi quant à lui, chassait dans la forêt, il utilisa la technique de la statue qui tombe du ciel pour planter ses dagues dans un sanglier et l’amener près du village. Décidément, le rodéo devait être fait pour lui, il décida de remettre cela avec une biche. Ce qu'il ne savait pas, c'est que des humains qui enquêtait sur le feu de foret l'avaient observé. Chuffi s'échappa de justesse de l'attaque surprise, la biche aussi bien que douloureusement blessé dans le dos.

Pendant la nuit, les humains vinrent en repérage. Ce qu'eux ne savait pas, c'est que Poug avait demandé aux crapaud de l'alerté en cas d’intrusions, ce qu'ils ne manquèrent pas de faire à la venu de chaque moustique, mais ils n’oublièrent pas de le prévenir de l'incursion des « long'jambs ». Se sachant repérés les gobelins décidèrent d'un plan diabolique : orienté les « long'jambs » vers leur ancienne tribu des « lèche-crapauds ».

Ils partirent alors en expéditions. Le plan était simple, ne pas faire de trace à partir du village en longeant la « grand'bleu » puis faire des traces jusqu'au lèche-crapauds à partir de la foret, ils avaient même des crapauds à sacrifier sur le chemin ! Arrivés au delta de la « grand'bleu » et du « Chemink'imouye », les gobelins trouvaient une bâtisse humaine. A l'intérieur, une femme, 2 enfants et un bambin. Chuffi prit place sur le toit, déchaussa 3 tuiles et se tint prêt à l'assaut. Mogmurch frappa tranquillement à la porte, Réta en embuscade et Poug un peu plus loin pour garder les « captifs ». Quand la femme ouvrit, elle ne remarqua pas de suite les gobelins à ses genoux. L'attaque fut brève, charge, coup de dague. Réta découvrit qu'un « feu'ki'pet » dans une cheminée donne un « feu'ki'bousill'tou ». Le reste ne mérite pas d'être écrit, les gobelins tuèrent la femme et le bambin, assommèrent le plus âgés des frères, capturèrent le plus jeune et prirent tous ce qu'il était possible de prendre dans la maisonnée. Mogmurch trempa ses mains dans le sang et réussi à dessiner un formidable crapaud avec une grande langue, ce que les humains ne pouvaient que prendre pour l'emblème des lèche-crapauds. Au grand désarroi de Poug, quelques crapauds furent laissés sur place pour attesté un peu plus des méfaits de leur ancien clan. En descendant la rivière, la troupe laissait derrière elle des éléments de cuisine et autres bric-à-brac pour trompés les humains. Au moment du passage du bras d'eau, le plus jeune des enfants tomba à l'eau par maladresse, les gobelins se dirent que Mork devait vraiment être avec eux pour leur permettre de laisser une trace si sordide à cet endroit précis ! Après, quelques difficultés, la compagnie avait traversé la petite étendue d'eau et se trouvait maintenant dans le territoire des tisseuses. Cette fois, les plind'pats étaient au rendez-vous, les gobelins trop chargé pour pouvoir combattre décidèrent de battre en retraite le plus vite possible vers leur ancien village, surtout que des bruits de « long'jambs » commençaient à se faire entendre. Mais pas Poug, il défia les trois grosses araignées pour couvrir la retraite de ses amis, sentant la puissance de Mork influé en lui, il rassembla ses deux mains avant de les projeter en avant et d'en faire jaillir, à sa grande surprise, une véritable boule de feu qui désintégra une araignée et fit fuir les deux autres dans la direction des humains.

Arrivé à la porte du village, les traîtres adoptèrent une démarche chaloupé d'héro, les bras chargé de butin et de « feu'ki'pet ». Les portes s'ouvrirent pour que le village puisse les accueillir. A l'intérieur, le grand'chef loua les héros qu'il croyait avoir perdu ! Au moment, où il se rendit compte de la présence de l'enfant et de Bilur, il s'interrogea sur les bonnes intentions de ses envoyés, mais trop tard. Réta et Chuffi le mire à mort sur grâce à une attaque combinée, associant traîtrise, sauvagerie et surprise... En invoquant la volonté divine et l'imminence de l'attaque humaine, Mogmurch et Poug évitèrent de justesse que le reste de la population se soulève contre eux. Une vingtaine de gobelins acceptèrent de les suivre dans leur fuite, le reste décida de se défendre. En très peu de temps, on constata que les premiers avaient raison. Après une fuite effrénée sous le sifflement des flèches, nos héros arrivèrent à semer les humains au niveau du Delta, en s'accaparant les barques. Arrivés au village, nos héros étaient tous blessés mais vivant et avait réussi à convaincre, ou sauver, une dizaine de gobelin de leur capacité de chef.
"Si tu n'as qu'un marteau comme solution, pour toi tout les problèmes seront des clous..."
Avatar de l’utilisateur
Nach0
 
Messages: 522
Inscrit le: 13 Sep 2013, 22:09


Retour vers Goblin's Legacy

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité