Vos cOMPAgnoNs

Vos cOMPAgnoNs

Messagepar aleden » 22 Oct 2017, 14:11

descriptif de chaque perso , petit bg
Goûtez à ma souffrance.....Viens à moi Anima -Seymour FFX-
Indulgence : Je fait ce que je veux.Ca te dérange ?- Kweena FFIX-
Eh regarde ! Un magazine cochon ! -Linoa FFVIII-
Avatar de l’utilisateur
aleden
 
Messages: 404
Inscrit le: 04 Mai 2015, 21:58

Re: Vos cOMPAgnoNs

Messagepar Habrand » 22 Oct 2017, 21:14

SAITO Kazuki

Image

Dans le couple SAITO, Tamiyo a toujours été considérée comme une excentrique: chasseuse de reliques, passionnée par l'ancien monde. A l'opposé, Joben est le forgeron du village, nécessaire aux activités du village.
Leur fils unique, Kazuki, a grandi dans la forge avec son père pendant les nombreuses expéditions de sa mère hors de Yussaï.

Kazuki a toujours semblé attiré par les flammes de la forge paternelle. Son père pensait avoir un successeur désigné, même s'il trouvait curieux que son fils aille jusqu'à parler aux flammes. Le 1er événement étrange a été le feu de la forge que Joben n'arrivait pas à éteindre une fois sa journée terminée. Kazuki, alors âgé de 3 ans, restait les yeux rivés sur le foyer et rigolait à chaque fois que les flammes reprenaient vie.
Vers l'âge de 6 ans, alors qu'une nouvelle expédition incluant sa mère partait à l'extérieur du village, Kazuki ne put retenir son chagrin, et plus ses larmes coulaient, plus les feux à proximité, torches, feux de cheminées, flammes de bougies, se développaient jusqu'à menacer de créer un incendie. C'est à ce moment que le mage de Yussaï se rendit compte de la connexion entre Kazuki et les kamis.

Il le prit en apprentissage pour qu'il apprenne à contrôler ses émotions. Durant ces années, Kazuki développa sa maîtrise du feu.

Maintenant âgé de 17 ans, Kazuki est un jeune homme spontané, qui semble souvent écouté des voix que lui seul entend notamment en présence de son élément préféré qu'est le feu.
Cette spontanéité peut être contre-balancée par un grand contrôle de soi et une forte capacité de concentration pour éviter que ses pouvoirs échappent à son contrôle. Par contre, les années passées à étudier avec son senseï n'ont pas développé son physique et il reste un petit gabarit.
Avatar de l’utilisateur
Habrand
 
Messages: 116
Inscrit le: 31 Mai 2016, 21:27

Re: Vos cOMPAgnoNs

Messagepar Darkpierrot » 29 Oct 2017, 00:34

Shurai, Shinobi, 20 ans :

Je n'ai plus de famille, ou plutôt j'aimerais que ce soit le cas. Mon père et ma mère pourrissent dans le camp de prisonniers, ce sont des meurtriers, ils ont tué mon frère. Si ça ne tenait qu'à moi ils seraient morts, mais on ne pouvait pas se priver de bras valides dans notre contrée inhospitalière.

Je n'ai pas d'amis, et je n'ai plus utilisé mon véritable nom depuis tellement longtemps que je l'ai oublié, ou du moins, j'essaie à tout prix de ne pas m'en rappeler. Cependant, on m'appelle Shurai, plus par commodité qu'autre chose. La seule chose qui compte pour moi est mon village natale et sa protection. Toutes mes actions sont faites dans son intérêt, et il est mon seul maître. Les personnes qui dirigent pensent peut-être que je suis à leurs ordres, mais à la seconde où ils cesseront de servir les intérêts de Yussai, ils comprendront leur erreur.

J'ai été formé pour être une arme, mais contrairement à mon condisciple, un véritable guerrier, j'ai emprunté la voix de l'ombre, je suis le poignard qu'on ne voit pas venir, le poison dans un verre, celui qui n'hésite pas à faire tout ce qui doit être fait, quel qu'en soit le prix. Quand il y a du sale boulot à faire, c'est à moi qu'on le confie, et je n'hésite pas un seul instant, je suis déjà damné, et je préfère éviter à d'autre de devoir porter ce fardeau. Ce n'est pas facile, loin de là, et de nombreuses fois, j'ai pleuré après avoir accompli mon devoir, et mon sommeil est souvent troublé par les atrocités que j'ai commise, mais quoi qu'il arrive, je ne reculerais pas, pour le bien du village.
Darkpierrot
 
Messages: 9
Inscrit le: 03 Sep 2017, 20:32

Re: Vos cOMPAgnoNs

Messagepar Darkpierrot » 29 Oct 2017, 00:34

Shurai, Shinobi, 20 ans :

Je n'ai plus de famille, ou plutôt j'aimerais que ce soit le cas. Mon père et ma mère pourrissent dans le camp de prisonniers, ce sont des meurtriers, ils ont tué mon frère. Si ça ne tenait qu'à moi ils seraient morts, mais on ne pouvait pas se priver de bras valides dans notre contrée inhospitalière.

Je n'ai pas d'amis, et je n'ai plus utilisé mon véritable nom depuis tellement longtemps que je l'ai oublié, ou du moins, j'essaie à tout prix de ne pas m'en rappeler. Cependant, on m'appelle Shurai, plus par commodité qu'autre chose. La seule chose qui compte pour moi est mon village natale et sa protection. Toutes mes actions sont faites dans son intérêt, et il est mon seul maître. Les personnes qui dirigent pensent peut-être que je suis à leurs ordres, mais à la seconde où ils cesseront de servir les intérêts de Yussai, ils comprendront leur erreur.

J'ai été formé pour être une arme, mais contrairement à mon condisciple, un véritable guerrier, j'ai emprunté la voix de l'ombre, je suis le poignard qu'on ne voit pas venir, le poison dans un verre, celui qui n'hésite pas à faire tout ce qui doit être fait, quel qu'en soit le prix. Quand il y a du sale boulot à faire, c'est à moi qu'on le confie, et je n'hésite pas un seul instant, je suis déjà damné, et je préfère éviter à d'autre de devoir porter ce fardeau. Ce n'est pas facile, loin de là, et de nombreuses fois, j'ai pleuré après avoir accompli mon devoir, et mon sommeil est souvent troublé par les atrocités que j'ai commise, mais quoi qu'il arrive, je ne reculerais pas, pour le bien du village.
Darkpierrot
 
Messages: 9
Inscrit le: 03 Sep 2017, 20:32


Retour vers Shayo - Début d'une Légende

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité