Les Chroniques Pourpres

Chroniques d'une escouade sur le front de la Seconde Guerre d'Europa

Modérateur: R.Mike

Les Chroniques Pourpres

Messagepar R.Mike » 04 Mars 2018, 20:28

C'est ici que l'on raconte les exploits et les péripéties des rescapés du 17ème Bataillon.

Nous sommes le 3 mars EC 1935.

Suite à un terrible blitzkrieg de l'Armée impériale qui a pris leur avant-poste par surprise, il ne reste semble-t-il qu'une douzaine de membres, une poignée de rescapés du 17ème Bataillon de l'armée Valgarde, qui ont réussi à échapper au terrible massacre, de justesse. Ils ont fini par se retrouver dans la campagne Valgarde un peu avant le petit matin. Certains d'entre eux sont blessés légers voire graves.

Le 17ème Bataillon était affecté à un avant-poste qui a été attaqué par surprise dans la nuit par l'armée impériale sans déclaration de guerre préalable.

Il va désormais leur falloir survivre avec le peu de matériel et de vivres dont ils disposent, sous les bombardements ennemis...
Avatar de l’utilisateur
R.Mike
 
Messages: 2643
Inscrit le: 19 Mai 2010, 00:03
Localisation: Boulogne

Les Chroniques Pourpres #1

Messagepar Bulubulu » 17 Mai 2018, 23:36

Première séance : En campagne

Les rescapés du 17ème bataillon, c'est ainsi que furent surnommés de braves soldats de Valgardia du 17ème bataillon qui combattirent courageusement pendant la Seconde Guerre d'Europa.

Les douze soldats du 17ème bataillon durent quitter leur caserne en toute hâte après l'attaque éclaire de l'armée impériale, et n'eurent même pas le temps de prendre un véhicule. Durant la débâcle, Faldio, commandant de char, a pris la tête de ces soldats. Leur objectif : trouver une garnison fédérale afin de pouvoir combattre sous des ordres venant du haut. Au cours de leur voyage à travers la campagne, ils tombèrent sur une ferme abandonnée. Là, dans un tas de paille dans la grange, ils trouvèrent le corps inanimé de leur compagnon Melville, une tache rouge au milieu du front. Ils finirent par débusquer un espion ennemi posté en haut de la ferme ; après une course poursuite intense, ce dernier se suicida afin d'empêcher nos héros d'accéder à des informations impériales.

Après ces événements, nos soldats réfléchirent à la décision à prendre pour la suite : soit aller au QG de Develstein à 175 km de leur position, ou suivre la piste d'un convoi ennemi se dirigeant vers Frasenberg à 30 km, le reste du convoi allant vers le nord-est. Ils choisirent d'aller à Frasenberg. Là ils trouvèrent la ville attaquée par deux tanks impériaux, un des deux tanks alliés étant hors de combat. Ils combattirent vaillamment, et après avoir fait sauter un des deux tanks, ils capturèrent l'autre. Comme il ne restait plus rien des tanks alliés, Faldio prit le commandement du tank ennemi capturé, et une pilote du nom de Ginger qui avait été capturée par les Impériaux devint la pilote du nouveau tank des rescapés du 17ème bataillon.
Avatar de l’utilisateur
Bulubulu
 
Messages: 133
Inscrit le: 28 Oct 2017, 12:44

Les Chroniques Pourpres #2

Messagepar Bulubulu » 17 Mai 2018, 23:36

Deuxième séance : Infiltration en territoire ennemi

Après avoir aidé les habitants de la ville à se remettre de leurs blessures, et après avoir reçu leurs encouragements et des vivres pour la suite de leur voyage, nos soldats quittèrent la ville. Faldio étant hors de combat pour le moment, c'est Rosie qui prit la tête du bataillon. En écoutant la radio impériale du char, nos héros apprirent qu'une assaut massif était imminent sur le QG de Develstein, et que des mouvements de troupes ennemis se dirigeaient vers le point delta, une carrière de Ragnite. Ginger déclara que son père, qui habitait Liefelberg, avait une radio fédérale qui les aiderait à communiquer avec l'armée alliée. Ils décidèrent donc de se diriger vers Liefelberg, le tank orné d'un drapeau de la Fédération.

En cours de route, nos compagnons repérèrent un avion de reconnaissance qui volait au loin. La nuit tombée, ils décidèrent de s'installer à l'orée d'un bois. Durant son tour de garde avec Kreis, Bird s'éloigna du campement. C'est à ce moment que Kreis remarqua quatre ombres approcher du tank et de ses soldats. Après plusieurs interjections lancées en Atavus et en Slavique, il s'avéra que ces ombres étaient des soldats impériaux. Il s'ensuivit des volées de coups de feu, au cours desquelles Rosie fut gravement blessée et Aika blessée mortellement. Heureusement Fina put évacuer Aika et Kreis soigna Rosie. Après quelques minutes pour lancer la machinerie, Ginger braqua les phares sur les soldats ennemis et Yokko ouvrit le feu avec la mitrailleuse. Les deux soldats impériaux qui étaient encore en vie furent tués sur le champ.

Après cet événement, nos héros décidèrent de reprendre le chemin en direction de Liefelberg. Ils arrivèrent en vue du Tolnabe, l'un des principaux fleuves du Pays, à un pont contrôlé par l'ennemi. Ils décidèrent alors que quatre d'entre eux, Rosie, Vyse, Kreis et Ginger allaient partir en mission d'infiltration pour aller chercher le poste de radio. Ils se déguisèrent donc en soldats impériaux, en revêtant les uniformes ennemis, en prenant leur plaque d'identification et en prenant, en plus des fusils impériaux, un pistolet et un couteau de la fédération cachés sous leurs vêtements. Rosie se présenta aux soldats du premier barrage à l'entrée du pont comme la chef d'une escouade qui avait perdu son tank. Les soldats la laissèrent passer mais au deuxième barrage à la sortie du pont, les soldats se montrèrent plus soupçonneux. Rosie parvint tout de même à les convaincre de passer en prétextant une mission « vraiment très très secrète ».

Arrivés en ville, nos quatre vaillants soldats arrivèrent à la maison du père de Ginger. Après s'être débarrassés de leurs uniformes qu'ils cachèrent dans un coin avec leurs fusils et s'être vêtus en civil, ils fouillèrent la maison sans succès. Ils sortirent dans la rue et se dirigèrent vers l'hôtel de ville, transformé en hôpital de fortune. Là ils trouvèrent le père de Rosie, qui leur donna l'emplacement de la cachette où se trouvait la radio. Ginger demanda à son père s'il existait un moyen de traverser le fleuve sans passer par le pont. Celui-ci lui répondit que tous les autres ponts avaient été détruits, mais qu'il existait un passeur avec sa barge qui faisait traverser le fleuve en échange d'une forte somme d'argent. Le père de Ginger lui dit qu'il ne possédait pas d'argent mais que Ginger pouvait récupérer les bijoux de sa défunte mère pour les donner au passeur. Pendant ce temps, Kreis soignait comme il pouvait les patients de leurs blessures, et il aida grandement le père de Ginger à aller mieux alors que celui-ci semblait très mal en point.

Nos protagonistes arrivèrent donc en vue de l'endroit où vivait le passeur. Ils choisirent de toquer à la porte de la petite baraque, où un homme ouvrit à Ginger, qui après quelques tractations, finit par céder au passeur tous ses bijoux, excepté un collier qu'elle garda en souvenir de sa mère. Le passeur fit monter à bord de sa barge nos quatre héros, mais le poids exercé sur la barque étant trop important, ils acceptèrent à contrecœur de laisser leurs fusils dans la baraque du passeur en échange de son silence. Arrivés à la moitié du chemin, ils remarquèrent une colonne d'hommes marchant au pas de l'autre côté de la rive. Ils décidèrent néanmoins de continuer à avancer plus rapidement. Arrivés sur la berge, Vyse sauta à terre avec le poste de radio, suivi par Kreis, Rosie et Ginger, en se dirigeant vers le petit bois devant eux. Ils furent néanmoins découverts par les soldats ennemis qui commencèrent à leur tirer dessus. Rosie fut touchée, et Ginger, en l'aidant à se relever, fut également blessée par un tir. Arrivées dans le bois, Kreis soigna Rosie et donna un Ragnaid à Ginger, mais lorsque les deux femmes tentèrent de repartir en courant, elles trébuchèrent et tombèrent de tout leur long. Les soldats impériaux arrivant sur elles, Ginger cria en Slavique qu'elle se rendait. Rosie profita de cette diversion pour se cacher dans les bois. Ginger fut donc capturée, et le destin des rescapés du 17ème bataillon semble bien incertain sans leur pilote...
Avatar de l’utilisateur
Bulubulu
 
Messages: 133
Inscrit le: 28 Oct 2017, 12:44

Les Chroniques Pourpres #3

Messagepar katonch » 22 Juil 2018, 15:38

Troisième séance : La Chute de Develstein

Nos héros rejoignirent le reste du bataillon sans Ginger et avec Rosie blessée. Notre contact radio, le lieutenant de l’armée fédérale Elric Skaltzar nous informe sur la situation actuelle de Develstein et l’assaut dévastateur de l’armée impériale. Le bataillon doit vite rejoindre le QG mobile. Hélas, sans commandant de char, difficile de progresser à allure soutenue.

Après une brève halte matinale, le jeune Vyse prend la tête du commandement, épaulé par Kreiss et Karl pour les aspects stratégiques. Grace à leur force de combat et une formation EXCEPTIONNELLE, le bataillon survit aux assauts d’un raid aérien impérial (deux chasseurs, un bombardier). Pour autant, le combat se conclura par la destruction du char et un affaiblissement général de l’équipe déjà handicapée par la procédure F.R.A.G.I.LE.

Après un second contact radio, le bataillon comprend que trouver le QG mobile sera un coup de Poker. Arrivée près de Develstein, nous rencontrons une zone de combat qui oppose trois chars alliés et trois chars ennemis. Dans un élan de bravoure, Aika s’élance à découvert, appuyée par Nils et Kreiss.
La détermination et la précision chirurgicale de l’escadron auront raison des forces impériales.

Nous avons désormais rejoint le QG mobile…trop tard… Develstein est prise.
Image
Avatar de l’utilisateur
katonch
 
Messages: 38
Inscrit le: 25 Jan 2018, 21:51


Retour vers Valkyria Chronicles - La Légion Pourpre

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron