La Chronique d'Amanda

Modérateur: Oniros

La Chronique d'Amanda

Messagepar Oniros » 02 Déc 2015, 12:08

Je me nomme Anselme Dubourg et je suis un guetteur, j’observe ces créatures que l’on nomme immortels. Je viens d’être reconnu comme étant apte à devenir un agent de terrain de notre organisation. On m’a assigné à la surveillance de la pétillante Amanda qui depuis 10 ans vit à Paris, ma ville natale.

Pour moi, tout commença pour un matin d'Avril 1306 : Le cardinal et Archevêque de Paris, son éminence Charles d'Elsenor, a fait mander son ancien maître et ami Conrad Marcus de Marbourg (Tek Ne Aka), comte de Laon, vassal du Duc de Champagne pour enquêter sur de curieux et tragiques événements qui se sont produits au monastère de Veynes. Celui-ci a été incendié et les moines massacrés sans pitié, les seuls indices sont des cadavres de corbeaux et des armes particulières (lance et épée noires comme la nuit). Seuls d’anciens manuscrits (antiques) ont disparus, les richesses du monastères (numéraires et objets précieux) n’ont pas été volées. Ces actes barbares sont d'autant plus terrifiants que les parchemins volés n'étaient référencés nulle part y compris dans l'Index officiel. A l’arrivée de Conrad début Avril 1306 la veille de Pâque, le vendredi saint, la ville de Paris est en effervescence. Charles lui présente sa fille adoptive Elisabeth âgée de 20 ans. Il retrouve d’anciens compagnons de route : Amanda et Milos de Macédonie. Charles leur expose les faits et leur demande de bien vouloir l’aider à résoudre cette énigme. Pour ce faire il rend à Conrad sa charge de Manus Dei. Le lendemain matin à l’invitation de Charles, ils se rendent à Notre-Dame pour finaliser tout cela. En arrivant par la porte nord, ils découvrent 4 corps de chanoines étendus sur le sol du transept. En avançant prudemment dans l’église, ils voient dans le bras sud Charles crucifié sur l’un des montants de l’échafaudage, il agonise, Conrad et Milos se précipitent vers lui tandis qu’Amanda court rejoindre Elisabeth qu’elle trouve très grièvement blessée. Après avoir échappe aux gardes de la prévôté qui pensent Milos et Conrad coupables de la mort de Charles, ils parviennent à rejoindre Amanda dans le clocher, ils s’élancent dans le vide glissant sur les abats-sons pour se retrouver sur la terrasse au pied des tours, reprenant l’escalier nord, ils réussissent en assommant deux gardes à reprendre leurs montures et à fuir par la porte nord en forçant le passage. En s’assurant que personne ne les suit, ils remarquent un homme de haute stature entièrement vêtu de cuir et de plumes noir, avec un masque d’acier qui les observe depuis la coursive de la rose nord, son quickening puissant et inquiétant les rend mal à l’aise. Ils se réfugient trois jours durant chez Darius au presbytère de St-Julien le Pauvre afin de soigner Elisabeth qui s’en sort « miraculeusement ». Ils s'enfuient hors de Paris avec la jeune fille, abasourdie par ce qui vient de se produire, réalisant qu’il ne lui reste plus que sa « cousine ». Leur seule piste est celle du col du Tourmalet où se serait réfugié Frère Honorius de St-Jean, une vieille connaissance d’Amanda et de Roland rencontrée en 1252 lors la 3ème croisade.
Oniros
 
Messages: 1497
Inscrit le: 04 Mai 2010, 13:12

Retour vers Highlander JdRA

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité