Appel de Cthulhu - les Masques

Modérateur: Fjal

Re: Appel de Cthulhu - les Masques

Messagepar Fjal » 18 Nov 2010, 10:46

Je prévois déjà des scènes hilarantes (pour moi) :)
Sinon, cela reste dans le très classique. Il y a du potentiel dans ce groupe, je le sens ...
Avatar de l’utilisateur
Fjal
 
Messages: 758
Inscrit le: 30 Avr 2010, 15:04
Localisation: Paris

Re: Appel de Cthulhu - les Masques

Messagepar Fjal » 23 Nov 2010, 18:54

Au final, voici la joyeuse (pour l'instant) équipe (1ère mouture, avant que les choses ne dégénèrent) :
* un psychiatre, d'origine allemande, officiant au Bellevue Hospital ;
* un archéologue, professeur de civilisation indienne, spécialiste de l'Himalaya, en quête de financement, enseignant à Columbia ;
* un professeur de théologie de l'Université de New-York, en pré-retraite ;
* un baroudeur britanique, marin au long cours qui a décidé de se poser à New-York après quelques expéditions arctiques ...

Les aspects voyages et intello sont comblés. Cela manque peut-être un poil de mondain et de social ...
Je suis satisfait des personnages qui me semblent intéressants et fouillés.

On entame les choses sérieuses le 4 décembre ...
... par une petite exposition en décembre 1922 au Metropolitan Museum of Art ...
Avatar de l’utilisateur
Fjal
 
Messages: 758
Inscrit le: 30 Avr 2010, 15:04
Localisation: Paris

Re: Appel de Cthulhu - les Masques

Messagepar -ED- » 13 Déc 2010, 14:31

-New York, 10h20 "Bellevue Hospital", le 25 Novembre 1922-

A la morgue!... Voila où ma mener * cette soirée. A contempler les corps, de "Mr McCallister" et
de son beau frere "Paul Fleuran". plusieurs heures on du s'écouler avants que mes yeux ne se lèvent des minces feuillets de leurs autopsies. mon sourire pincé et mon regard complice ne doivent pas vous abuser, je n'explique pas, encore, leur morts.
c'était une triste soirée, le remord n'étouffe pas la malsaine envie que j'éprouve de vouloir en découvrir plus sur toute cette mystérieuse affaire.

Deux mort à quelques seconde et quelques pas l'un de l'autre, qui on un bilan de santé et un profil aussi semblable que le jour et la nuit. quelle médecin ne si serais pas attardé un peu?
Les Soupçons pour ses morts on été porté assez vite sur la très jeune Madame "McCallister", qui l'aurais je appris entretenais une passion amoureuse avec le sordide "Youssenko". elle n'e profita que de quelques heures de veuvage avant de venir rejoindre, sur une jolie table d'acier, le parterre macabre de la morgue.
et me voila a bordé cette dernière rencontre familiale. je m'étire et conte a rebours pour me remettre les idées en place.
ou en etait je?...

ah oui... "Youssenko", maudit soit-il! Rencontré plus tôt ce personnage puant, était ma Némésis. Ce russe blanc qui pleurais le regime du tsar et regretter ses inegalités humaine; m'avais tout de suite mis hors de moi. Il avait manipulé "Veronique McCallister", et lui avait suggéré un plan audacieux, pour éliminer ce pauvre "Samuel McCallister"... C'etait vraiment digne des plus mauvais romans de gare. je repris une inspiration avant de continuer mes réflexions.
Le Hic dans tout cela etait que l'arme du crime, un poison inconnue il me semble, avait aussi tué le frere de la belle, en même tant que son mari. Le plus monstrueux dans tout cela c'est que cette assassinat n'etait qu'une mise en scene pour voler un objet d'art egyptien.
"youssenko" et son complice, un britannique du nom de "Tillman", qui une fois leur véritable forfait exécuter, c'etait ensuite empressé de suicider leur bécasse de complice par dessus un pont.

Tout cela pour un minable vol. plus j'y repensais plus cela me rend malade. Aucun de ces trois là, ne valaients la corde pour les pendre...
les produit formolé devait me faire tourné un peu la tête car mon sang froid, plébiscité par mes Collègues, se perdait devant mon animosité pour "Youssenko"... Et je le regrette, si j'avais agis avec calme et discernement,
comme a l'accoutumé. J'aurais pu, j'aurais du déceler ce qu'il est réellement: " un loup parmi les agneaux.
Comme le capitaine "Joseph Reinhardt" du cinquième régiment d'artillerie...
Mais ce "Capitaine Reinhardt" là! Lui n'échappera pas à la justice.
J'y veillerais personnellement. Et mes petits amis coléoptères m'aideraient. Le tout est de savoir comment diable, mes petits amis, s'étaient retrouvés dans les entrailles de "Mr McCallister"...
Orravan dit : psychopate dans le bon sens

Orravan dit : sous la poussieres c'est propre.

Jeo dit : Non!

Mr D dit: excuse moi! je te crache a la gueule!
Avatar de l’utilisateur
-ED-
 
Messages: 904
Inscrit le: 01 Mai 2010, 21:04

Re: Appel de Cthulhu - les Masques

Messagepar roufdeouf » 18 Déc 2010, 13:06

Arthur Tollesby

Image

Arthur « Arty » Tollesby est né dans la ville portuaire de Middlesbrough située dans le Yorkshire, en Angleterre, le 4 juillet 1883.

Issu d'une famille modeste (sa mère était couturière et son père docker), il réalisa rapidement que la mer serait sa seule échappatoire. Il se fit donc enrôlé comme garçon d'équipage à bord de plusieurs navires à partir de ses 16 ans. Autodidacte, il acquiert rapidement des connaissances solides en mécanique, puis en navigation :

En 1906, à l'âge de 23 ans, il est nommé timonier du « Mother of Pearl », un navire marchand commandé par le capitaine gallois Alastair Reynolds.

Devenu un marin chevronné, il participa à une des grandes aventures du XXème siècle en prenant part à différentes expéditions polaires à destination de l'Antarctique.

Recommandé par le capitaine Alastair Reynolds, il est engagé par Frank Wild dans l'équipage de l’expédition « Aurora » (ou expédition Mawson). Cette expédition, officiellement appelé « Australasian Antarctic Expedition »), est menée entre 1911 et 1914 par Douglas Mawson dans le cadre de l'exploration et de la cartographie d'une partie quasiment inexplorée de la côte de l'Antarctique située au Sud de l'Australie, entre le cap Adare et Gaussberg. A la faveur de cette aventure, Wild et Tollesby se lient d'une solide amitié.

Toujours en compagnie de Wild, il enchaîne avec l’expédition britannique « Endurance ». Cette expédition, officiellement appelée « Imperial Trans-Antarctic Expedition » (1914 – 1917), vise à traverser le continent Antarctique de part en part mais révèle être un échec. Elle devient pourtant célèbre par l'odyssée qu'ont vécue les membres de l'expédition et leur chef Ernest Shackleton. Ils ont réussi, après avoir pratiquement tout perdu, à survivre aux conditions difficiles de l'Antarctique et à aller chercher des secours par leurs propres moyens.

En 1917, la guerre rattrape Tollesby, l’obligeant plus ou moins à entrer au service du capitaine d’un cargo britannique dans l’atlantique nord. Ce navire est chargé, avec d’autres, de la surveillance des côtes britannique et de la détection des sous-marins ennemis s’approchant des eaux territoriales de l’Empire. Les missions entre le Royaume-Uni et le Canada dureront jusqu’à l’été 1918.

C’est au cours d’une de ses missions que se produit un évènement étrange. A proximité des côtes du Canada, lors d’une tempête, les hommes présents au poste de commande aperçoivent une lumière provenant de la mer et semblant se rapprocher. Cette approche est suivie d’un choc avant que la lumière ne disparaisse. Le navire commence par se figer, a été propulsé puis s’est enfoncé dans l’eau, agitation au sein de l’équipage, de nombreuses voies d’eau. L’équipage quitte le navire sur trois chaloupes pendant que le navire disparaît. Une des chaloupes est attaquée par des formes verdâtres. Elle se renverse et les hommes s’enfoncent dans l’eau. Nous partons à leur secours mais nous arrivons trop tard : il ne reste que des traces de sang sur le bois de la chaloupe. Nous arrivons sur les côtes du Canada en fin de journée. Il circule parmi les marins des histoires de bateaux qui disparaissent dans certaines zones du globe sans que cela puisse être expliqué.

Durant cette courte escale en terre canadienne, Tollesby se lie d’amitié avec un explorateur d’origine américaine basé à New York. Ce dernier l’invite à venir séjourner aux Etats-Unis lorsque le conflit mondial sera terminé. Ce qu’il fait entre 1919 et 1920. Il y rencontre quelques personnes avec qui il garde le contact.

De retour au Royaume Uni, il est engagé dans l’expédition britannique « Shackleton-Rowett » menée entre 1921 et 1922. Cette expédition est la troisième et dernière commandée par l'explorateur Ernest Shackleton. Elle est généralement considérée comme le dernier épisode de l'âge héroïque de l'exploration en Antarctique, une période au cours de laquelle des hommes explorent la terra incognita qu'est alors l'Antarctique. Le projet, financé par l'homme d'affaires John Quiller Rowett, est parfois dénommé expédition « Quest », d'après le nom du baleinier norvégien sur lequel embarque l'expédition.

Arthur Tollesby est un homme grand et massif, aux cheveux châtains et à la peau claire. Son cou de taureau est surmonté d’un visage buriné barré d’une large moustache. Sa dernière expérience en antarctique l’a privé de l’auriculaire et de l’annulaire de sa main droite. Marin au long cours, il est habillé à terre d’un costume gris usé qu’il porte sur un pull à col roulé.

Tollesby est un homme d'un tempérament assez exceptionnel, du moins si l'on en croit ceux qui l'ont côtoyé. Son ami Calvin Brunner se souvient d'une de leur galère commune en plein coeur de l'Antarctique :
« Dans ce moment éminemment critique, Tollesby, qui se tenait toujours au-dessus des événements, bons ou mauvais, se trouvait à mes côtés. Il était là, aussi indifférent et tranquille que s'il venait de quitter sa voiture pour une promenade au parc. »

L'Antarctique n'étant plus le grand mystère qu'il fut au temps de sa jeunesse, Tollesby est désormais à la recherche d'un nouveau style d'aventure et de mystère... New York semble être l'endroit idéal pour accomplir ses desseins. Il réside actuellement dans un hôtel de seconde zone à Manhattan en attendant de trouver une expédition à laquelle participer.

Sachant qu’il cherche un commanditaire ou un responsable d’expédition, son ami Laurence Crowe lui a donné son invitation à une exposition au Metropolitan Museum of Art de New York qui aura lieu le 31 octobre 1922 au soir.
Dernière édition par roufdeouf le 26 Fév 2011, 21:15, édité 2 fois au total.
"La défaite est une perte de temps..."
Marvin Drake dit "Bon chance !"
Avatar de l’utilisateur
roufdeouf
 
Messages: 637
Inscrit le: 04 Mai 2010, 09:45

Re: Appel de Cthulhu - les Masques

Messagepar roufdeouf » 24 Fév 2011, 20:44

Les personnages joueurs

A l’occasion de cette soirée, je fais la connaissance de trois personnes atypiques :

Docteur Ruddolf « Rudy » Zachari Grossman (E.D.) – psychanalyste (aliéniste comme il se défini lui-même), allemand, juif et communiste. La trentaine très athlétique, travaille à Bellevue (pavillon des maladies mentales).

Professeur Malone Ashe (Jinglejungle) – issu d’une vieille famille, dont il est le dernier descendant. La cinquantaine, professeur d’anthropologie (religions comparées) à l’université de New-York. A pris une année sabbatique pour rédiger quelques ouvrages. Il vit dans une ancienne caserne de pompiers aménagée par l’UNYC pour y loger enseignants et quelques étudiants, sur Lafayette Street.

Professeur « Montana » Jack (Tyrion) – archéologue spécialisé dans les civilisations indiennes et de l’Himalaya, professeur à ColuArthur Tollesby mbia, fils du célèbre égyptologue ____ Jack (actuellement en Egypte). A participé à la guerre (volontaire contre l’avis paternel) à la campagne du Proche et Moyen-Orient ; en a profité pour effectuer quelques ébauches de fouilles en Mésopotamie (Irak). Passionné par la civilisation de l’Indus récemment découverte. Partisan de la théorie aryenne (invasion et chute brutale de la civilisation de l’Indus).
"La défaite est une perte de temps..."
Marvin Drake dit "Bon chance !"
Avatar de l’utilisateur
roufdeouf
 
Messages: 637
Inscrit le: 04 Mai 2010, 09:45

Re: Appel de Cthulhu - les Masques

Messagepar roufdeouf » 24 Fév 2011, 20:48

Les personnages non joueurs

Au cours de cette même soirée nous croisons quelques spécimens de la belle société new-yorkaise :

Le professeur Faggam : anthropologue et professeur à Columbia, spécialisé dans les pratiques mortuaires et les rites funéraires. Dévasté par les événements, les morts tragiques et la fermeture prématurée de « son » exposition.

Veronique Mallister-Fleuran : jeune femme effacée, coorganisatrice de l’exposition, mariée au richissime Samuel Mallister, amante supposé de Vladimir Youssenko. Morte noyée dans l’East River (certainement assassinée).

Paul Fleuran : frère de Veronique Mallister, étudiant du professeur Faggam, être débile, maniaque, obsédé par la mort. Mort d’une hémorragie cérébrale.

Samuel Mallister : riche homme d’affaire d’origine irlandaise ayant fortune dans le chemin de fer, mécène de l’exposition. Alcoolique, la soixantaine. Mort d’une crise cardiaque. De petits scarabées ont été retrouvés vivants dans son intestin.

James Tillman : britannique aux bonnes manières, se présentant comme représentant de la fondation Pennhew de Londres. Apparemment en lien avec Vladimir Youssenko. Soupçonné du vol de papyrus égyptiens. Inconnu de la fondation Pennhew. Disparu sans laisser de traces.

Vladimir Youssenko : violoncelliste célèbre, émigré russe proche de la famille Romanov. Amant supposé de Veronique Mallister-Fleuran, aurait organisé le meurtre de son mari (du moins en aurait eu l'intention). En fuite. Il est probable qu’il vous apprécie peu (particulièrement Montana Jack).

Andrew : britannique, chauffeur de James Tillman. Soupçonné d’avoir assassiné Veronique Mallister-Fleuran. Disparu.

Molly Sutherland : écrivain à succès (romances policières). Narcissique et fantasque habituée des soirées mondaines. Quelques œuvres : la Dernière Croisière, Meurtre sur le Titanic, une Affaire de Famille, les Douze Poignards du Panjab, et son cycle des enquêtes de Miss Jones. Connaissance du Professeur Ashe.

Caroline Sutherland : jeune fille de Molly Sutherland. Etudie la littérature et l’histoire, plus de nombreux autres cours, à Columbia (cours du soir). Ancienne étudiante du Professeur Ashe, en froid avec Vladimir Youssenko suite à une altercation durant à la soirée.

Viviane « Vi »Torelli : femme moderne et journaliste au New York Telegraph, amie de Montana Jack.

Jackson Elias : écrivain et ethnologue, spécialiste des cultes de la mort et des sectes sanguinaires. A collaboré activement avec le Professeur Faggam pour la mise au point de son exposition. Ami du Professeur Ashe.

Harry Houdini : célèbre magicien, sceptique connu et pourfendeur de médiums.

Révérend Smithson : révérend connu pour sa gentillesse et ses grands talents sociaux. Réputé pour sa voix puissante et son charisme.

Laszlo Brnitosc : médium hongrois, hypnotiseur, commence à avoir une certaine réputation dans le milieu des cabarets new-yorkais.

Houdini : magicien amateur de défis.

Christopher E. Hylan : fils du maire de la métropole.

Timothy Waterford : patriarche de la famille Waterford, magnat du pétrole et généreux donateur aux œuvres caritatives en faveur des nouveaux émigrants.

Julia « Ruby » Waterford : fille du précédent et toxicomane, amatrice de sensations fortes.

Gerard Waterford : frère de « Ruby », régulièrement sauvé d’un mauvais pas par cette dernière.

Jeremy Smithson : révérend au discours inhabituellement véhément.

Lazlo Brnitosc : hypnotiseur ayant exercé ses talents sur Veronique Mallister-Fleuran.
"La défaite est une perte de temps..."
Marvin Drake dit "Bon chance !"
Avatar de l’utilisateur
roufdeouf
 
Messages: 637
Inscrit le: 04 Mai 2010, 09:45

Re: Appel de Cthulhu - les Masques

Messagepar roufdeouf » 24 Fév 2011, 20:50

Prologue – L’horreur dans le musée par Fjal (MJ)

Un court résumé des événements (s'il y a des erreurs ou des oublis, faites le moi savoir !)

Les personnages ont passé une agréable soirée mondaine, se sont intéressés aux objets exposés dont les papyrus égyptiens envoyés par le Professeur Jack (senior), se sont interrogés sur la sécurité des lieux (par principe), ont longuement discuté avec Paul, le trouvant très perturbé (c’est peu dire), ont pris en grippe Youssenko (un sale russe blanc anti-bolchevik pour Grossman), ont vite soupçonné ses liens avec Veronique.

A la fin de la soirée, tout à dégénéré : en pleine prestation d'hypnose, Paul Fleuran, puis Samuel Mallister se sont effondrés, morts. Ils ont vu Veronique partir avec Andrew. Ashe l’a suivi jusqu’à ce qu’il pensait être sa voiture, a tenté de le suivre, mais le temps de trouver un taxi, il était hors de vue. Jack a essayé de faire retenir Youssenko, mais a laissé tomber face à son chauffeur-garde du corps. Ashe revenant, il se précipite dans le taxi et les deux le suivent jusqu’à chez lui. Là, nouvelle esclandre. Il accuse Youssenko d’assassinat, se fait tenir à l’écart par le portier, et finalement emmené par la police (en plus du reste, la soirée était assez arrosée). Pendant ce temps, Ashe se renseigne discrètement auprès du personnel et attend dans le taxi que Youssenko bouge. Ce dernier après les dernières menaces de Jack prend peur et s’enfuit précipitamment, suivi, par conséquent par le taxi de Ashe. Ce dernier rencontre la « voiture de Veronique » (celle de Tillman, assiste au passage d’une enveloppe et à une conversation animée, identifie Andrew et Tillman, puis essaie de suivre Youssenko qui quitte la ville. Sa voiture est plus puissante et une fois sur des route, Ashe se fait distancer.

Pendant ce temps, finalement, Jack réussit à parler à un inspecteur, réveillé pour l’occasion, qui l’écoute avant de le faire remettre en cellule. Il finira par rencontrer le très serviable inspecteur Howes de la mondaine, à l’origine chargé de surveiller la soirée et ayant hérité de l’affaire. Il fait surveiller l’appartement de Youssenko, trop tard, et décide d’interroger Veronique, trop tard.

Grossman constate les décès et accompagne les corps à la morgue de Bellevue. Il laisse un message à son collègue et compatriote Franz Nafen pour qu’il s’occupe des autopsies. Autopsies finalement demandées par Howes, qui commence à se poser des questions. Vient se rajouter le cadavre de Veronique, retrouvé dans l'East River, qui porte des marques de contusions récentes (c’est le seul ; Mallister et Paul semblent être morts de mort naturelle). Grossman lit les rapports d’autopsie et récupère un petit scarabée en mauvais état (coupé en deux par un scalpel, les autres ont été complètement écrasés).

Le lundi, Ashe réussit à consulter, à la fermeture prématurée de l’exposition, les papyrus et s’aperçoit (avec l’aide de Montana Jack et de Jackson Elias) qu’ils n’ont aucune valeur (et que ce sont certainement des faux).

L’enquête conclut à deux morts naturelles et à un suicide. Viviane Torelli passe un accord avec Howes et évite les articles trop spectaculaires.
"La défaite est une perte de temps..."
Marvin Drake dit "Bon chance !"
Avatar de l’utilisateur
roufdeouf
 
Messages: 637
Inscrit le: 04 Mai 2010, 09:45

Re: Appel de Cthulhu - les Masques

Messagepar roufdeouf » 24 Fév 2011, 20:54

Remarque par Tyrion

"Et nous en déduisons que Howes est un pourri ?"
"La défaite est une perte de temps..."
Marvin Drake dit "Bon chance !"
Avatar de l’utilisateur
roufdeouf
 
Messages: 637
Inscrit le: 04 Mai 2010, 09:45

Re: Appel de Cthulhu - les Masques

Messagepar roufdeouf » 24 Fév 2011, 20:55

Complément par Fjal (MJ)

Techniquement parlant, en insistant un peu (auprès de différents amis) :
* Il n'y a aucune preuve que Mallister ou Paul soient morts d'autre chose que de causes naturelles.
* Veronique s'est effectivement noyée. Rien ne prouve que les marques sur son corps soient directement liées à un assassinat (elles ont pu être faites quelques heures plus tôt).
* Il n'y a pas de preuve réelle que les papyrus soient des faux ou, du moins, ne correspondent pas à ce qu'a envoyé le Professeur Jack.
* Au moins, Youssenko est innocent de la mort de Veronique (il était un peu sous surveillance tout ce temps).
* Howes aimerait cependant parler à Youssenko et le fait rechercher. Il semble avoir quitté l'Etat et est donc à l'abri.
* Il a longuement interrogé les fils de Mallister, sans rien en tirer.
* Après tout, le principal travail de Howes est d'assurer que le gratin ne fasse pas trop parler de lui.
* Vi estime qu'il n'est pas toujours bon de traîner les morts dans la boue (surtout autant à la fois ... dire du mal de Mallister est acceptable, en dire de sa charmante et appréciée jeune femme est plus difficile). Et elle manque aussi d'éléments concrets. Elle a écrit quelques bons papiers bien croustillants (sur les morts soudaines dans une exposition sur la mort ...) et a tiré quelque accord avec Howes. Elle est globalement très satisfaite de l'affaire.
* Il ne te fait aucun doute que la majorité des policiers que tu as rencontrés sont des pourris. Howes est plus difficile à cerner.
* C'est vrai, j'ai oublié l'inspecteur Quincy Howes dans la liste des PNJ.

Pour résumer :
* rien ne prouve qu'il y a eu complot ou meurtre.
* Youssenko a paniqué (merci Monty !).
* tout ceci reste bien étrange ...
"La défaite est une perte de temps..."
Marvin Drake dit "Bon chance !"
Avatar de l’utilisateur
roufdeouf
 
Messages: 637
Inscrit le: 04 Mai 2010, 09:45

Re: Appel de Cthulhu - les Masques

Messagepar roufdeouf » 24 Fév 2011, 20:57

Suppositions & conjectures par Jinglejungle & Fjal (MJ)

LE MJ corrige (mais laisse toutes tes interrogations) :

-------- Message original --------


Rappel des faits :

_ Tillman est la dernière personne connu ayant été avec Veronique (il l'a accompagné en voiture). Il est notre principal suspect dans l'assassinat de Veronique.
En fait, c'est le serveur connu sous le nom d'Andrew.

_ On a retrouvé des scarabées dans le ventre d'au moins une des 2 victimes du repas On t-il été ingérés via la nourriture ? Ces scarabées peuvent t-il provoquer ces symptômes de mortalité ? Qui peut y avoir accès vue leur caractère exotiques ? Le serveur est un suspect possible dans le meurtre du repas
Uniquement dans les intestins de Mallister (3 petits scarabées).

_ le meurtre semble avoir servi de diversion pour effectuer le vol, il pourrait être lié. Qui a dérobé le papyrus et l'a remplace par un papyrus quelconque ? Même si ce n'est pas le meurtrier, le voleur est peut-être un exécutant qui pourrait nous renseigner. Pour arriver à effectuer l'échange pendant le bref instant où la salle a été plongé dans le noir, il était peut être très habile (ex: Houdini qui peut crocheter les serrures et dissimuler le parchemin) ou on lui avait fourni la clé (ex: Veronique a pus la donner)
Les clés sont sous la garde des conservateurs du Musée.
Sinon, j'avais omis de préciser que, naturellement, il y avait quelques gardes, peu nombreux et très discrets (surtout là pour refouler les éventuels curieux et pique-assiettes). Lors des derniers événements, tout le monde s'est précipité dans le hall principal.


Réflexions (qui n'engagent que moi)
Voila comment j'imagine l'action :

Jackson Elias a suggéré l'existence d'une organisation secrète protégeant les anciens écrits égyptiens
Et si Tillman faisait parti d'une telle secte ?

Nous savons que Veronique voulait se débarrasser de son mari Mallister et qu'elle entretenait une relation avec Youssenko.
En contrepartie de l'aide de Veronique pour voler le papyrus (ex: en éteignant la lumière) Tillman s'engage à tuer le mari de Veronique. L'opération tourne au drame et le frère de Veronique est tué par erreur, en plus du mari. Veronique est perturbée et pourrait tout ébruiter, Mallister tente de la raisonner en l'accompagnant en voiture. Il la tue (ou elle se suicide même si peu vraisemblable car il y a des traces d'étranglements). Mallister rencontre Youssenko pour l'informer que Veronique est décédé (quelle est cette lettre que Tillman lui donne ? Est t-il juste l'amant de Veronique ? a t-il été rémunéré ? Travaille t-il aussi pour l'organisation secrète) puis ils se séparent

Là, tu confonds Mallister et Tillman ;) Pas de trace d'étranglement sur Veronique, mais de contusions (coups). Elle est morte noyée.

Je serai d'avis, en priorité:
_ De demander a Jackson Elias de nous indiquer s'il connait quelqu'un qui serait a même de nous informer sur l'existence d'une organisation secrète et de ses membres.
Tu peux être sûr que s'il est courant, il est déjà en train d'écrire un livre à son sujet !

Nous pourrions alors peut-être découvrir qui est Tillman en réalité (de mémoire il y a dans mes relations culturelles un millionnaire spécialisé dans l'Egypte, peut-être pourrions nous le contacter)
_ Rendre visite à Houdini. Je doute que Houdini soit mêlé au meurtre, par contre, voleur me semble possible. Nous pourrions voir comment il réagit si nous faisons des allusions aux meurtres. Il voudra peut-être avouer le vol pour ne pas être accusé du meurtre. Sinon, à défaut d'être le voleur il pourrait sans doute nous indiquer comme le voleur a put faire sortir le papyrus du musée.

Houdini est un "magicien" très célèbre, et très demandé.

_ Enquêter sur l'arme du crime : les scarabées. Origine, effets, qui peut s'en procurer. Symboliques ? Un spécialiste de l'Egypte serait utile. On en revient au millionnaire féru de l'Egypte

Vous trouvez ça plausible ? Ou vous avez une meilleure version ?
J’ai du mal à comprendre comment Tillman et Veronique sont rentrés en contact
et l'un des 2 mort n'avait pas de scarabées. Comment a t-il été tué ? Notre médecin ne pourrait pas faire un réexamen plus minutieux (poison, piqure sur le corps) ?
Mallister est mort d'une crise cardiaque, mais on a trouvé des scarabées. De toute façon, il était gravement malade (cancer hépatique).
Paul Fleuran est mort d'une hémorragie cérébrale, conséquence d'une malformation de naissance (il était gravement malade).
Veronique est morte noyée dans l'eau glacée de l'East River (sachant qu'elle est partie en voiture et n'habite pas à côté de la rivière (pas trop loin non plus).
"La défaite est une perte de temps..."
Marvin Drake dit "Bon chance !"
Avatar de l’utilisateur
roufdeouf
 
Messages: 637
Inscrit le: 04 Mai 2010, 09:45

PrécédentSuivant

Retour vers L’Appel de Cthulhu - Les Masques

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

cron