Notre (presque) épique épopée //jeu intuition

Modérateur: aleden

Notre (presque) épique épopée //jeu intuition

Messagepar Carulio » 04 Juil 2018, 22:26

Cette partie de l’aventure commençait juste après l’affrontement avec des alliés que nous pensions ne plus revoir. Après avoir fouillé ce qui ressemblait à un laboratoire, nous remontâmes au niveau de la grande cathédrale auprès de Rin où nous fûmes étonnés de voir que de nombreux coffres étaient apparus. Selon toute vraisemblance, Rin était parvenu à purifier la cathédrale de Desna de l’aura maléfique d’Urgathoa et ces coffres seraient un cadeau que la déesse au papillon nous aurait donnés pour nous remercier. Décision fut alors prise de répartir ce qu’ils contenaient avec Rin et les autres membres du groupe. Ototo sembla d’ailleurs être le plus affecté par l’objet qu’il reçut vu sa soudaine allégeance à Desna mais l’idée qu’il portait un objet maudit fut vite écartée : ce n’était pas vraiment du genre de la maison de contraindre des personnes à suivre aveuglément un dogme. Cet engouement du travail accompli ne dura pas longtemps, certains d’entre nous entendirent un hurlement en provenance du campement et il était plus proche du bestial que de l’humain. Nous nous dépêchâmes alors de rejoindre nos alliés et ce que nous vîmes nous rappela la dure réalité de la vie d’aventurier. Un loup-garou accompagné d’une meute de loups avait profité de notre absence pour attaquer les traineaux ainsi que nos alliés. Le campement avait été partiellement ravagé, nos vivres avaient été pillées et Nadya était en pleurs au-dessus du corps de notre compagnon.

Naëlle, la prêtresse qui nous avait accompagnés, était là, et ne respirait plus. Malgré son insistance, Nadya ne put la sauver. Nous nous sentions coupables de les avoir laissés derrière, nous décidâmes alors de préserver son corps en espérant pouvoir trouver quelqu’un capable de la réincarner. Personnellement, je refusais de laisser une des dernières représentantes de l’espoir en Irrisen périr ainsi et je pense que mes compagnons partagent ce sentiment.

Après avoir remis les traineaux en état, retrouvé les chiens de l’attelage et en gardant à l’esprit une possible nouvelle attaque ; nous pouvions enfin quitter cet endroit mais nos cœurs restaient lourds. La suite du chemin se déroula sans autre incident, jusqu’à nous croisions une femme d’un âge avancé conduisant une charrette portant 2 tonneaux. Après quelques paroles échangées, les aventuriers apprirent qu’elle s’appelait Helena et qu’elle se rendait à l’auberge de l’Oiseau dans la Main pour y livrer de la bière qu’elle avait produite avec son mari. Comme cette auberge était sur notre route et que nous avions besoin de vivres pour la suite du voyage, nous décidâmes de l’accompagner. L’auberge n’était pas particulièrement reluisante : les planches étaient manquantes par endroit, la crasse parasitait la majeure partie du bâtiment et le toit semblait lutter pour ne pas céder au moindre flocon. Enfin, c’était toujours un endroit où s’abriter. Les clients de l’auberge étaient assez particuliers ; il y avait un nain et quelques humains en plus de la tavernière mais l’ambiance était plus proche de la veillée funèbre que de l’agitation bien connue de certaines tavernes. Il y avait des tables entourées de chaises toutes aussi pourries par l’humidité les unes que les autres. Etonnée de voir de nouvelles têtes, la tavernière nous proposa à boire et à manger ; ce que la majorité d’entre nous accepta sans broncher. La soirée se passa sans encombre particulière si ce n’est les élucubrations de certains des clients qui durèrent jusqu’à tard dans la nuit. Les soucis arrivèrent au petit matin. En effet, malgré la situation urgente, une partie du groupe refusait de quitter l’auberge malgré l’insistance des autres. Une mélancolie subite et un raisonnement incompréhensible les avaient frappés et cela ressemblait étrangement au comportement des autres clients. De plus, Helena qui était restée dormir, avait disparu pendant la nuit.

Il ne fallut pas longtemps aux membres du groupe non atteints pour en déduire que la nourriture et plus particulièrement la bière avait quelque chose à voir avec tout ça. Tous ceux qui en ont consommé ont souffert de ces effets car elle était également mélangée au ragoût local (chose que tout le monde n’a pas apprécié et a fait savoir). Une enquête/fouille des lieux fut organisée (plus ou moins subtilement) et un sous-sol a priori inconnu de la propriétaire fut découvert par Faust, notre rôdeur. A l’intérieur ne résidait qu’une simple tombe sur laquelle était attaché un médaillon en forme de « 6 » gravé du nombre XIII. Cette tombe portait un nom : Helena. La propriétaire semblait totalement sincère lorsqu’on l’interrogeait à ce sujet et un enchantement fut vite suggéré pour expliquer son incapacité à se souvenir de / expliquer ce qu’il s’est passé. Avec un autre suspect en tête, les aventuriers décidèrent alors d’aller à la ferme d’Helena, malgré les réticences de certains membres du groupe, pour tirer cette affaire au clair ; d’autant plus que le tatouage apposé sur certains commence à infliger d’inquiétants effets secondaires.
...
Avatar de l’utilisateur
Carulio
 
Messages: 585
Inscrit le: 14 Sep 2015, 20:11

Re: Notre (presque) épique épopée

Messagepar aleden » 04 Juil 2018, 22:36

Intuition ^^

A la suite de se résumer, je vous laisse préciser tout les indices trouver ,et élaboré une théorie :
1Comment Helena as pu disparaître de la bâtisse alors que vous dormier dans la salle principal du rez-de-chaussée ! !!!?

2 Et enfin qu'elle combat final imaginer vous pour cette enquête ^^,adversaire(s),suprise possible ,pourquoi cette asmosphere?
Ce que vous imaginez

Je récompenserai les deux theories les plus proche de la réalités ^^,a vos clavier
(Les absent hésiter pas à me poser des questions pour vous aidez)
Goûtez à ma souffrance.....Viens à moi Anima -Seymour FFX-
Indulgence : Je fait ce que je veux.Ca te dérange ?- Kweena FFIX-
Eh regarde ! Un magazine cochon ! -Linoa FFVIII-
Avatar de l’utilisateur
aleden
 
Messages: 623
Inscrit le: 04 Mai 2015, 21:58

Re: Notre (presque) épique épopée

Messagepar aleden » 04 Juil 2018, 22:37

Édit merci caru pour le résumer
Goûtez à ma souffrance.....Viens à moi Anima -Seymour FFX-
Indulgence : Je fait ce que je veux.Ca te dérange ?- Kweena FFIX-
Eh regarde ! Un magazine cochon ! -Linoa FFVIII-
Avatar de l’utilisateur
aleden
 
Messages: 623
Inscrit le: 04 Mai 2015, 21:58

Re: Notre (presque) épique épopée

Messagepar Carulio » 04 Juil 2018, 22:48

aleden a écrit: 1) Comment Helena as pu disparaître de la bâtisse alors que vous dormiez dans la salle principale du rez-de-chaussée ?!


C'est un esprit/fantôme/mirage fortement lié au lieu et qui essaie de maintenir l'auberge avec un nombre satisfaisant de clients. Elle n'a pas besoin de quitter l'auberge vu que techniquement, elle l'a déjà quitté et est enterrée au sous-sol.

aleden a écrit:2) Et enfin quel combat final imaginez vous pour cette enquête ^^,adversaire(s) ? Surprise possible ? Pourquoi cette atmosphère ?


Peut-être un lien avec le médaillon retrouvé sur sa tombe, des ennemis qui souhaitent mettre la main dessus pour je ne sais quoi ou bien qui désirent connaître la recette de cette bière pour de plus sombres desseins.

Ce ne sont que des hypothèses après :?
...
Avatar de l’utilisateur
Carulio
 
Messages: 585
Inscrit le: 14 Sep 2015, 20:11

Re: Notre (presque) épique épopée //jeu intuition

Messagepar Lofwyr » 04 Juil 2018, 23:38

1) Comment Héléna a pu disparaître de la bâtisse alors que vous dormiez dans la salle principale du rez-de-chaussée ?!

-Peut être un reboot temporel: Helena monte. Il se passe un événement majeur du style elle meure et reboot on recommence une trame temporelle passée. Mais ça ne colle pas vraiment avec le reste (la bière notamment)
-La version du fantôme est attirante, mais là encore on a touché la donzelle et elle est bien matérielle.
-Ma préféré est la thèse du doppleganger. ça explique qu'on ne l'ai pas vu repasser (parce que sous une autre forme) mais pas le pourquoi (c'est un risque inutile... et les dopplegangers sont intelligents et couards) et surtout ça n’explique pas la tombe.
-Enfin on a la thèse de la sorcière, qui pour une raison ignorée concentre des gens ici. ça explique la bière (chaudron, potion tout ça), potentiellement la disparition (téléportation) mais pas le départ avec les chevaux (encore le risque inutile)

un dernier détail qui me chagrine: les deux paysans venus renflouer le nain. Ils ne viennent pas tous les jours mais presque, boivent de la bière et repartent. C'est ce qui me fait pencher vers les dopplegangers (une sorte d’immunité sélective), mais pas à fond parce que je ne vois l’intérêt du truc.

2) Et enfin quel combat final imaginez vous pour cette enquête ^^,adversaire(s) ? Surprise possible ? Pourquoi cette atmosphère ?

Un chat tout mignon FP 1/4 :roll:
Rhaegar fought nobly
Rhaegar fought valiantly
Rhaegar fought honnorably
and Rhaegar died
Avatar de l’utilisateur
Lofwyr
Administrateur
 
Messages: 1693
Inscrit le: 11 Mars 2010, 23:11

Re: Notre (presque) épique épopée //jeu intuition

Messagepar Nawre » 05 Juil 2018, 09:50

Pour la première question, je pense qu'helena est partie en s'enfuyant grâce à de la magie. Disparition ou déguisement.

Ensuite pour le combat je pense que nous allons avoir à faire à une créature morte vivante. De type liche ou un truc comme ça. Je pense que nous devrions détruire l'amulette trouver sur le cadavre en bas, ainsi que le cadavre.
Nawre
 
Messages: 14
Inscrit le: 05 Août 2017, 23:44

Re: Notre (presque) épique épopée //jeu intuition

Messagepar nox-Maxime » 05 Juil 2018, 23:14

Pour la première question, on a plusieurs théorie. La première comme l'a évoqué notre amie la naine, il s'agirait d'une boucle temporelle. Durant la nuit, le reboot a lieu. Et l'esprit disparaîtrait pour réapparaître à un autre lieu pour recommencer la séquence. Pour la bière elle pourrait être là simplement pour amener les voyageurs à résoudre le mystère de sa mort.

La seconde serait le doppelgänger. Cependant il me semble qu'on a vu personne ne sortir devant nous durant nos tour de garde.

Une troisième est relativement proche, ça serait que ça soit une créature un peu comme une fée qui se cache dans un corps ressemblant à celui d'Helena. (après tout on peut pas comparer avec la vraie). Et sans doute cette créature se nourrirait du sentiments de dépression ou de la paresse des gens présent à l'auberge (un peu comme un démon de la paresse dans l'immatériel dans Dragon Age). De plus, dans le cas de cette théorie il n'est pas impossible que la créature se soit allié avec un loup garou pour créer des attaques et rabattre le gibier vers cette auberge.

Pour ce qui est de la créature tout dépendra de la théorie. Dans le cas de la première théorie, il faudrait trouver le coupable et ça serait sans doute lui (et sa bande) que l'on devrait battre. Dans le deuxième cas ça serait le doppelgänger qui pourrait nous ressembler. Dans le cas de la 3e théorie, on devrait l'affronter elle, son loup-garou et ses toutous les deux gugusses qui rincent le nain.
nox-Maxime
 
Messages: 40
Inscrit le: 09 Jan 2018, 23:39


Retour vers Pathfinder - Le Règne de l'Hiver

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit and 0 invités