Chronologie des Etendues de Koronus

Chronologie des Etendues de Koronus

« Sans le frottement de la plume studieuse du scribe il n’y a pas d’histoire. Les événements aussi grandioses que terribles pourraient advenir sans que nul ne les remarque ou ne puisse s’en remémorer, nous laissant avec seulement quelques débris de ce qui fut. Ces fragments de mémoire sont ce que les imbéciles nomment
histoire et les sages mensonges. »

— Extrait de Un Passé impérial perdu par Sejanus Morn, 789.M41

Ce qui suit est une chronologie des événements de significative importance
qui ont marqué de leur empreinte l’histoire des Étendues de Koronus, comme cela est habituellement connu et accepté des érudits au sein de l’Imperium, avec moult références aux libres-marchands qui les ont forgées. Entre ces pages se mêlent témoignages et rapports concernant l’exploration des Étendues de Koronus et des étranges et merveilleux mondes se trouvant au-delà de la lumière de l’Empereur. Rares, parmi ceux qui ont compilé ces chroniques des Étendues, sont ceux qui s’aventurèrent dans ses confins, ils s’appuyèrent donc sur les témoignages d’autrui. Les sources utilisées par la plupart des érudits proviennent des archives conservées par les libres-marchands et leurs associés. De telles archives sont sujettes à l’inconstance, l’embellie ou la falsification pure et simple, ainsi toute prétention concernant
l’exhaustivité ou la précision d’une semblable chronique est au mieux traitée avec suspicion.

M30–M31
La Grande Croisade

Début du M31
L’Hérésie d’Horus

100–600.M36
L’Âge de l’Apostasie

Vers 760.M36
Progression d’Haarlock : Solomon Haarlock, descendant d’une lignée de libres-marchands infâme et – selon certains – maudite, cartographie avec succès la portion d’espace connue sous le nom d’Étendues de Calix et se serait également aventuré au-delà de la Gueule.

101.M38
Les Fragments de Koronus : durant les préparatifs d’une possible croisade impériale visant à mettre la région spatiale connue comme les Étendues de Calix sous observation, un nombre de documents apocryphes vint à la lumière dans les vastes cryptes de données qui abritent les archives navales du segmentum Obscura sur Wykthorne Prime. Ces documents, qui devinrent connus sous l’appellation de Fragments de Koronus, sont les registres endommagés et incomplets d’une flotte explorator de l’Adeptus Mechanicus d’âge et de provenance inconnus qui prétendent avoir découvert un passage stable au travers de la vaste barrière de tempêtes warp s’étendant à la bordure des Étendues de Calix. Les rares sections complètent font état de douzaines de mondes riches en minerais, de biosphères propices au développement de la vie et d’autres contrées ouvertes à de futures expéditions qui n’ont probablement jamais eu lieu. Manque également dans ces fragments toute donnée concrète sur les moyens permettant d’atteindre cette zone, les rendant de fait inutilisables. Néanmoins, les Fragments de Koronus furent ajoutés en addendum aux données de la croisade et servirent plus tard à nourrir la légende d’une immense zone de l’espace, presque vierge, emplie de richesses et presque à portée des nombreux vaisseaux libres-marchands attachés à l’effort de la croisade.

322–384.M39
La croisade d’Angevin forge le secteur Calixis depuis la bordure des Étendues de Calix, au prix de grandes effusions de sang et de la perte de millions de vies. Plusieurs empires xenos mineurs sont broyés, de sombres puissances sont invoquées et d’anciennes colonies humaines sont réintégrées dans la lumière du Trône d’Or ou éradiquées de la galaxie.

589–591.M39
Le space hulk désigné sous le nom de Cauldron of Savagery apparaît à la limite des marches de Drusus dans le secteur Calixis, sortant prétendument des grandes tempêtes warp indemne et maraudant au travers de plusieurs systèmes en bordure avant de disparaître à nouveau, repartant d’où il est venu. Les navires de guerre de la Marine Impériale assignés à la poursuite du space hulk se perdent corps et biens en bordure de la tempête. Des preuves et déductions tardives tendirent à indiquer qu’il était originaire des Étendues de Koronus.

878.M39
Le théorème d’Abenicus : en étudiant d’anciens rapports antérieurs à la croisade, entre les murmures prophétiques provenant de textes douteux et les visions octroyées par son propre don versatile, le navigator dément Abenicus de la maison Benetek répand sa théorie selon laquelle il existe un passage sûr au travers du voile de tempêtes warp qui occupe la bordure des marches de Drusus et forme la barrière «naturelle» du secteur Calixis. Malgré l’évidente démence du navigator, ses preuves et arguments sont convaincants et allument la mèche d’une «ruée vers l’or» de libres-marchands et autres irresponsables tentant de découvrir la route menant à ce «passage sûr», attirés par l’attrait de richesses inconnues et d’un pouvoir énorme dans les années à venir. Beaucoup meurent, peu reviennent, quant aux autres ils ne rencontrent
qu’effusion de sang et misère en échange de leurs efforts dans ce qui est devenu dans le langage courant «L’Âge des Errements». Mais ce faisant, ils pavèrent cette portion de l’espace de nombreuses stations spatiales, d’étapes, sur la bordure extrême des marches de Drusus s’étendant dans la zone des tempêtes.

673.M40
Le Cauldron of Savagery revient hanter les marches de Drusus, traversant les grandes tempêtes warp durant une période de turbulences aethériques sans précédent qui perturbèrent les communications et le passage au sein du sous-secteur. Une alliance hétéroclite de vaisseaux libres-marchands dirigée par le tristement célèbre corsaire Esme Chorda et un contingent défraîchi de défenseurs de la flotte de combat Calixis affrontent le terrible space hulk errant. Ce dernier est bombardé et remorqué avec succès pour être projeté dans la première étoile du système Pellucida avant que ses habitants cauchemardesques puissent ravager ses mondes. Le soleil pellucidien fut, dit-on, marqué de profondes cicatrices durant presque trois décennies après cela, des taches d’un vert vif brûlant à sa surface d’un blanc aveuglant. La lignée du libre-marchand Chorda fut nommée citoyenne d’honneur du sous-secteur en plus de sa lettre de marque. Bien que cela fût abrogé plus tard pour délit, cet avantage a cimenté leur position en tant qu’une des plus puissantes maisons de libres-marchands opérant dans le secteur Calixis.

917–924.M40
Port l’Errance est fondée par la Marine Impériale: une station spatiale immense et lourdement armée baptisée Port l’Errance est construite et équipée comme plateforme afin d’enquêter sur la perte de nombreux vaisseaux et autres incidents aux limites des marches de Drusus durant les siècles précédents. Utilisant Port l’Errance comme base, le corps de bataille Trajan est assigné afin de conduire des patrouilles au plus profond des limites du sous-secteur. Rien de concret n’est découvert et les navires de la Marine sont rapidement réassignés à d’autres missions en raison des troubles au cœur du secteur, abandonnant derrière eux la station qui n’est presque plus qu’un avant-poste trop imposant, dépendant lourdement du commerce des libres-marchands pour assurer sa survie et sa protection.

995.M40
Les conquêtes machariennes

997.M40
Découverte de la Gueule : la libre-marchande Purity Lathimon réussit là où des douzaines d’autres libres-marchands ont échoué, découvrant et traçant le passage sûr au travers de ce qu’elle surnomme la Gueule vers les Étendues de Koronus qui s’étendent au-delà. Marqués par le destin tout autant que maudits, les membres d’équipage de Purity Lathimon en reviennent bien trop fous ou dérangés pour parcourir à nouveau le vide intersidéral. Elle marchande alors ses connaissances en échange d’une immense fortune avec d’autres libres-marchands prêts à épater la galerie en exploitant sa découverte. Purity elle-même aurait disparu dans l’Imperium après avoir partagé ses secrets avec ceux qui la suivaient. Selon certains récits apocryphes elle aurait acheté son propre monde-paradis, selon d’autres elle aurait rencontré un bien plus sombre destin.

999.M40
Le Sceptre’d Rose, un navire sous le commandement de dame Juno Dach’man et un des premiers vaisseaux à traverser la nouvelle route au travers de la Gueule, disparaît en pleine translation. Le navire est entré dans les annales de Koronus comme ce qui pourrait être le premier vaisseau fantôme des Étendues, mais pas son dernier. Le Sceptre’d Rose est repéré à de nombreuses occasions durant les siècles qui suivent, aussi bien en visuel qu’en «fantôme auspex» et est généralement considéré comme un mauvais présage au départ d’un voyage, et un bon présage au retour au port.

055.M41
Le seigneur du secteur Calixis ainsi que ses héritiers et successeurs obtiennent le droit, sous certaines directives, d’édicter des lettres de marque liées à l’exploration et la domination des Étendues de Koronus par ordre des Hauts Seigneurs de Terra. Ceci conduit inévitablement à une augmentation régulière du nombre de libres-marchands en exercice au sein des Étendues dans les années suivantes (contenus par leurs petites guerres mutuelles) mais sert à lier encore davantage les Étendues de Koronus à la politique du secteur Calixis.

101.M41
Kobras Aquairre traverse la Gueule. Aquairre – un personnage terrifiant, dénué de compassion et doté d’une réputation bien méritée de boucher des mondes – tient une position quasi unique en tant que possesseur d’une lettre de marque de libre-marchand et d’un rang inquisitorial (une position de très grand pouvoir dans l’Imperium de l’Humanité). Il ne retournera jamais dans l’Imperium et traverse les profondeurs des Étendues à la tête d’une puissante flotte, avec la tâche de dénicher tous ceux qui ont fui le jugement de l’Empereur-Dieu et de déclarer la guerre aux xenos. Ses rapports parvenus à Port l’Errance vont former les bases de ce qui est connu à ce jour par l’Imperium des Étendues de Koronus. Mais des rumeurs disent qu’Aquairre a rapporté beaucoup moins d’informations à ses maîtres qu’il n’en possédait réellement. Encore maintenant, des mondes morts et ravagés, portant sa bannière, sont redécouverts.

143–160.M41
Les Guerres Gothiques

151.M41
La mort de Kobras Aquairre est déclarée à Port l’Errance après plus d’une décennie sans nouvelle de son armada, à la grande joie de certains et au grand désespoir d’autres. Certains disent son vaisseau perdu corps et biens contre une flotte d’astronefs xenos à la coque pâle, d’autres disent qu’il fut victime d’un assassin issu de ses propres rangs. On dit également que sa flotte fut inhumée par une tempête warp imprévisible, mais aucun fait ni preuve ne viennent étayer ces affirmations. Dans le sillage de cette nouvelle, de nombreux libres-marchands sont attirés au travers de la Gueule pour rechercher la fortune.

152.M41
La flotte du libre-marchand Synbar Lockhart est prise en embuscade par ces traîtres d’eldars en orbite autour du monde mort de Rochepeste. Il s’agit du premier contact confirmé avec les anciens et malfaisants xenos dans les Étendues de Koronus, les assaillants étant plus tard identifiés comme appartenant à la faction eldar connue sous le nom «d’Esprits du Corbeau». Une douzaine de vaisseaux humains de diverses tailles sont détruits dans l’embuscade et seul le Menes Rhea, le croiseur de Synbar, en réchappe indemne. La puissance des Lockhart ne s’est jamais totalement remise de ce coup et la lignée de libres-marchands conserve toujours une haine tenace à l’égard des eldars.

161.M41
Les dernières transmissions confuses du croiseur du libre-marchand Abner Lo Pan sont réceptionnées difficilement par un relais astropathique de Port l’Errance. La transmission, bien que très dégradée et incohérente, parle du vaisseau pris dans les anneaux constricteurs d’un grand serpent de sang et de verre. Aucun signe de Lo Pan ou de son vaisseau ne fut retrouvé.

179.M41
Véronique Renuka est déclarée hors-la-loi pour sa participation dans la tentative de coup d’état sur le monde-ruche calixien de Cyclopia. Elle fuit dans la région des Étendues maintenant appelée les Gouffres amers à la tête d’une fortune substantielle et de troupes entraînées.

188–274.M41
Sebastian Winterscale, un libre-marchand rusé et compétent – dont la rumeur attribut la paternité non désirée aux familles régnantes du distant secteur Ophidian –, est récompensé d’une lettre de marque et commence à établir de façon systématique un royaume interstellaire qui porte encore son nom dans les Étendues de Koronus. Bien qu’encore partiellement inexploré, le royaume de Winterscale demeure l’un des plus traversés et mieux établis dans l’immensité des Étendues, ainsi qu’un prix très convoité, attisant peut-être les désirs de conquête de nombreux envieux.

201.M41
Kobras Aquairre disparaît dans les grands récifs d’Hecaton, un fait attesté par le dernier navire de sa flotte, la frégate Elementis Vulpa, qui revint à Port l’Errance plus tard cette année-là. Ce petit vaisseau déjà endommagé fit demi-tour sur son ordre lorsque le reste de la flotte plongea dans les profondeurs des récifs, avec la forte probabilité de courir à la mort. Des rumeurs dans Port l’Errance commencent à circuler à propos de soleils morts et de ténèbres sans vie dans les grands récifs Aquairre se serait sacrifié volontairement avec sa flotte pour prévenir un terrible danger menaçant l’humanité. L’Elementis Vulpa et son équipage disparurent peu après, un fait auquel l’Ordo Xenos pourrait ne pas être totalement étranger.

388.M41
Fenton Kaïl déclare qu’il a découvert un schéma de construction standardisé intact sur une lune morte tournant autour de deux étoiles rouges jumelles lorsqu’il débarque aux docks de Port l’Errance. Il recherche alors des partisans et annonce son intention de se ré-équiper et d’engager des mercenaires afin d’exploiter sa découverte. Quelques jours plus tard, il est assassiné avant de pouvoir monter cette expédition, emportant son «secret» dans la tombe. Son vaisseau, le Malcontent, passe aux mains de son officier en second par droit de succession et est détruit quelques mois plus tard dès suites, semble-t-il, d’une surcharge accidentelle des réacteurs à plasma. On ne retrouve aucun survivant et la mort de Kaïl met fin à sa lignée. La lune morte supposée abriter le SCS décrit par Kaïl n’a jamais été découverte, bien que des contrefaçons apparaissent régulièrement à la vente dans plusieurs ports, à destination des crédules.

397.M41
L’Année des Abysses Qui Rêvent: entrant rapidement dans les mythes et légendes des voyageurs du vide des Étendues, cette année fut témoin d’une montée en flèche drastique des ravages du Warp. Trop de vaisseaux souffrent d’incursions d’entités du Warp durant leur translation et de nombreux navires (tels que l’ancien et célèbre navire de guerre Duchess Iolanthe, longtemps pierre angulaire de la flotte Winterscale) sont livrés aux déprédations du Warp. L’activité de psykers renégats est enregistrée sur plusieurs mondes (du moins sur ceux où l’on reconnaît ce genre de manifestations pour ce qu’elles sont) et s’accroît rapidement toute la jeune colonie de Comenina à la limite extrême des Mondes orphelins est décimée en une seule nuit.

410.M41
Le libre-marchand Parsimus Dewain fonde Castel: probablement à la recherche d’un monde sur lequel bâtir sa cité palatine, l’ancien colonel impérial devenu le libre-marchand Dewain traverse la Gueule avec une petite flotte de navires chargés de pierre, de plastacier et de fer. Encalminé loin de la Gueule, il ordonne la construction de son «grand palais dans les étoiles». On pense que certains de ses suivants qui questionnèrent sa santé mentale suite à un tel ordre furent exécutés, emmurés vivants entre les remparts de la colonie en rapide expansion.

422.M41
La Waaagh! Gulgrog surgit des profondeurs des Étendues et se déverse au travers de la Gueule, assaillant Port l’Errance avec une flotte composée de centaines de kroiseurs de kombat et de roks. De nombreux libres-marchands restèrent simplement à l’écart plutôt que d’être écrasés par le nombre, alors que d’autres exigèrent des sommes exorbitantes pour venir en aide à Port l’Errance. Le siège est finalement levé grâce à une contre-attaque massive de la flotte de combat Calixis et de l’Adeptus Mechanicus.

443.M41
Balastus Irem et toute sa famille sont exécutés par une cellule d’inquisiteurs de l’Ordo Xenos de Calixis. L’utilisation de groupes d’assassins changeformes par les saints ordos et le nombre incalculable d’artefacts xenos possédés par le libre-marchand inspirèrent de nombreux contes aux explorateurs et autres voyageurs du vide. Les anciens alliés et serviteurs de la maison Irem trouvèrent rapidement un sanctuaire et de nouvelles identités au service de certains libres-marchands peu scrupuleux.

444.M41
Première Guerre pour Armageddon

498.M41
Parsimus Dewain expire dans son lit de causes naturelles, un phénomène remarquable au regard de la quantité et de la qualité de ses ennemis. Castel est immédiatement submergée par des luttes visant à prendre le contrôle économique et politique de ce qui est devenu une station riche et un îlot d’une relative stabilité pour les explorateurs passant par les Étendues.

499–500.M41
Le Règne des Lames : Castel tombe sous la tyrannie de Tarn Marvolus, un récidiviste ayant fui le secteur Calixis. Marvolus accède au statut de seigneur lige de Castel grâce à une campagne d’assassinats et le recours à la sorcellerie. Quiconque remettant en question les paroles de celui dont on parle à voix basse, est retrouvé découpé en quatre morceaux, eux-mêmes dispersés aux quatre points cardinaux de Castel. Ce Règne des Lames dura près d’un an, principalement à cause du désintérêt total des libres-marchands de passage (qui se moquaient bien de qui régnait sur Castel tant qu’il satisfaisait à leurs besoins), ainsi qu’à l’alliance brutale de criminels, sorcières et tribus de narcotrafiquants dirigée par Marvolus. Ce Règne des Lames prend brutalement fin lorsque Marvolus, devenu trop audacieux et arrogant, exige que la libre-marchande Cassilus lui rende hommage pour avoir le droit de mouiller l’ancre aux docks. Cassilus répondit qu’elle «rendrait un hommage égal à ceux qu’elle rendait aux plus grands rois des mondes farouches et indomptés». Les quatre points cardinaux de Castel s’enorgueillirent alors de nouveaux trophées sanglants qui, autrefois assemblés, formaient un certain Tarn Marvolus.

499–503.M41
Des vaisseaux explorant la lisière des grands récifs d’Hecaton rapportent avoir vu et subit des attaques de krakens du vide en nombre alarmant.

517.M41
Deux croiseurs de l’Adeptus Astartes et plusieurs vaisseaux d’escorte de chapitre et d’origine inconnus et n’arborant aucune bannière apparaissent au-dessus de Castel. Ils sollicitent un tribut en approvisionnement et en renseignements sous peine d’assiéger la planète si leur demande n’est pas satisfaite. Le seigneur lige accède rapidement et avec sagesse à leur requête et les space marines repartent vers une destination inconnue.

520.M41
Les libres-marchands Aton Marner et Cassius Sult entrent dans une violente dispute à propos de l’exploitation d’une ceinture d’astéroïdes près de Falcon Gama. S’ensuit ce qui sera connu sous le nom de bataille des Ambres, une vendetta entre les deux libres-marchands qui se poursuit encore à ce jour.

528.M41
Une sous-flotte explorator sous le contrôle du magos Solus Kanceme entre dans les Étendues de Koronus et se disperse dans l’immensité, dédaignant les mondes xenos à la recherche d’artefacts pré-impériaux sacrés aux yeux de l’Omnimessie. On sait peu de chose du destin de Kanceme, mais l’arrivée de sa flotte marque la première mission majeure du culte Mechanicus des disciples de Thule dans la région.

540.M41
De retour des confins du royaume de Winterscale, le libre-marchand Elbor Winterscale rapporte avoir été suivi par un «vaisseau fantôme xenos possédant des voiles en lambeaux». Bien qu’Elbor et son équipage l’ignorent, il s’agit probablement de la première mention du vaisseau fantôme Whisper of Anaris.

577.M41
La vendetta entre Marner et Sult empire lorsqu’Aton Marner est tué sur la passerelle de son vaisseau lors d’un combat consécutif à une audacieuse embuscade lancée par un navire de guerre placé sous le commandement d’Hyperia Sult. Cet événement provoque une crise au sein de la succession Marner qui trouve sa résolution lorsque la lettre de marque Marner passe aux mains de sa petite-fille Cara sur la distante Fenk, laquelle devient libre-marchande sans jamais avoir posé le pied à bord d’un vaisseau.

633.M41
Maître Gartrafal, un astropathe connu pour sa capacité à établir des pronostics, meurt sur Castel dans un accès de démence ponctué de hurlements, marmonnant quelque chose à propos de «sombres vers sous une étoile aux yeux émeraude», d’un «océan d’or en fusion» et d’autres horreurs paradoxales et à demi compréhensibles. Une transcription particulièrement corrompue de ses dernières paroles, faisant état d’une catastrophe qui s’abattrait sur la totalité des Étendues de Koronus, circule sous le manteau et est rapidement retirée de la circulation par les autorités de Port l’Errance, bien que les responsables de sa distribution restent dans l’ombre. De nombreuses sources ont supposé que «l’étoile aux yeux émeraude» est une référence directe au monde pourri de Concanid dans les Gouffres amers.

703.M41
Erasmus Haarlock disparaît après avoir systématiquement massacré tous les autres descendants de sa maison dans un génocide brutal suivant une guerre de succession entre les héritiers de la lignée Haarlock. S’étendant des secteurs Calixis à Mandragora et même au-delà, le massacre d’Haarlock atteint également les Étendues de Koronus lorsqu’il pourchasse trois de ses parents et détruit deux autres libres-marchands qui osèrent se dresser en travers de sa route.

713.M41
Un space hulk inconnu du nom de Midnight’s Lair est repéré par des vaisseaux explorator patrouillant les Gouffres amers.

717.M41
Ember Nostromo, navigator et survivante du massacre brutal perpétré par Haarlock, trahit son nouveau maître, le capitaine hors-la-loi Buros Han, et prend le contrôle de son vaisseau (une relique antérieure à la Croisade d’Angevin baptisée Monarch of Whispers). Se livrant à la piraterie et rassemblant autour d’elle une coterie de sorcières warp et de tueurs issus du très détesté clan Saynay, le Monarch devient l’un des vaisseaux les plus haïs et pourchassés des Étendues. Une prime faramineuse est placée sur sa tête par la Navis Nobilite pour seule récompense de sa perfide trahison.

718.M41
Les survivants de la flotte de Roodmar Urussalin rapportent la mort de ce dernier aux mains des orks lors de leur expédition au-delà du Chaudron. Mais les rapports du passage de sa flotte incitent les libres-marchands à se rendre en masse dans la zone en question pour affronter la menace grandissante des peaux vertes.

741.M41
Les disciples de Thule découvrent des cryptes de données dans un space hulk dérivant à travers le vide au-dessus du monde sauvage de Dolorium. Les cryptes de Dolorium révèlent des détails sur les étendues inexplorées qui débouchent sur une ruée massive vers ses confins. De nombreux explorateurs disparaissent et de nombreuses données s’avèrent très imprécises, peut-être à cause de leur grand âge. Des rumeurs affirmeraient que les disciples de Thule auraient délibérément corrompu ces données, certains n’hésitant pas à les accuser d’avoir dissimulé des fragments loin des yeux extérieurs à leur ordre.

742.M41
La Croisade du Golfe de Damoclès

742.M41
La bataille d’Agusia : dans l’une des plus grandes batailles navales de l’histoire récente des Étendues de Koronus, une flotte composée de vaisseaux de plus d’une douzaine de maisons de libres-marchands (incluant les lignées Winterscale, Sult, Helfire, Lo Pan, Lockhart et Marner) livre bataille aux archéopirates et renégats de l’union Amerat ainsi qu’à leurs vils alliés, la cabale des Libations de Sang. Les infâmes pirates sont trahis par l’un des leurs et pris en embuscade dans le système stellaire du monde-sépulture d’Agusia où l’heretek de l’union, Jagerdamen, espère découvrir un puissant artefact impie. Les pertes sont lourdes des deux côtés après quinze heures d’affrontement spatial. Des rapports faisant état de vaisseaux noirs portant la livrée Aquairre et venant en aide à la flotte des libres-marchands au plus dur des combats seront plus tard qualifiés par les capitaines survivants de «simples affabulations». L’union Amerat est balayée durant le combat et leur vaisseau mère de la taille d’une station se brise en tentant de se replier dans le Warp pendant que leurs alliés, les pirates eldars, sont sévèrement taillés en pièces dans l’engagement et dispersés dans le vide.

745.M41
La première Guerre Tyrannique commence

746.M41
Suivant une vision de l’un de ses nombreux fidèles exaltés et saints mystiques, Wrath Umboldt découvre le Cortège des Damnés. Cet homme vertueux pense alors être passé au-delà de la grâce de l’Empereur.

747.M41
Une petite mais puissante force d’explorators sollexiens de l’Adeptus Mechanicus, venus d’Haddrack dans le secteur Calixis, séparés de leurs camarades pour des questions de doctrine et dirigés par l’archimagos Ravana, pénètre dans les Étendues de Koronus. Ils font rapidement la démonstration de leur volonté à ouvrir le feu et batailler avec les libres-marchands, les explorators dirigés par le magos Kanceme ainsi que toute autre personne se mettant entre eux et leur but. Les hauts seigneurs du culte Mechanicus ne prennent pourtant aucune mesure contre eux. Cela leur vaut le surnom sarcastique de «rouages aux mains sanglantes de Ravana» en référence à l’Opus Machina sang et or gravé sur les coques de leurs vaisseaux, ce qui les place – dans l’imagination populaire des hors-monde de Koronus – quasiment au même rang que des pirates assermentés, une réputation qu’ils traînent encore aujourd’hui.

747.M41
Hiram Sult retrouve par hasard la colonie perdue de Havresol en bordure du Fief Damné et découvre qu’elle est infestée par les genestealers. Sult parvint à peine à fuir la planète en sauver sa peau alors que nombre de ses membres d’équipage n’ont pas cette chance. Sult bombarde les habitations de la colonie depuis l’orbite avec toutes les têtes à plasma de son arsenal, juste au cas où.

750.M41
L’Ère du Dénouement commence

751.M41
Le navire marchand Malfian Princess arrive à Castel en retard et avec tout son bord – soit quelque dix mille membres d’équipage et passagers – annihilé. Il ne reste rien d’eux si ce n’est de la poussière et quelques fragments d’os, comme si un millénaire s’était écoulé. En outre, leurs réacteurs sont presque froids. Les mots «sorcière de haillons» écrits dans la poussière de l’accoudoir du siège du capitaine restent le seul indice quant au sombre destin du vaisseau.

754–761.M41
La Moisson des écumeurs : Aspyce Chorda entame sa campagne contre les pirates du Chaos d’Iniquité. Au début, tous ceux qu’elle capture sont cruellement lobotomisés et envoyés en tant que serfs-esclaves sur les divers domaines des Chorda. Après une série de massacres et la corruption d’un certain nombre de ses propriétés, cette pratique est abandonnée en faveur de l’immolation. La campagne de Chorda cesse lorsque ses devoirs et son serment envers la maison Krin la rappellent à Castel pour protéger ses intérêts.

755.M41
La croisade pour les mondes de Sabbat commence
785.M41
Les guerres des Prétendants : un court et violent conflit oppose les forces de Calligos Winterscale et d’Aspyce Chorda sur Lucin Expirae. L’affaire est scellée contre toute attente par la signature du «traité de nephium» qui divise Lucin Expirae entre les Winterscale et les Chorda.

789.M41
Les stryxis (marchands xenos envieux et indignes de confiance), rarement croisés dans les Étendues de Koronus, établissent une présence permanente (bien que sans cesse changeante) dans les ceintures d’astéroïdes et systèmes sans vie de la bordure de la tempête-anomalie appelée Fléau de l’Empereur-Dieu. Les stryxis qui commercent dans ce lieu, connu parmi les renégats comme le «palais de rouille», concluront n’importe quel type de marché et seuls les eldars ne sont pas les bienvenus, à moins qu’ils ne souhaitent mourir.

789.M41
Le space hulk Midnight’s Lair est aperçu livrant un combat contre des assaillants orks près de «Bokou Bokou d’Krô» par le forceur de blocus White Sabre. Les orks semblent en prendre pour leur grade dans cet affrontement.

794.M41
Les vaisseaux barbelés du renégat chaotique Karrad Vall émergent de la Gueule et bombardent Castel. Les renégats sont finalement repoussés par la flotte de Calligos Winterscale, mais pas avant que les immondes équipes d’abordage et les corvettes en surface ne capturent des centaines d’âmes. Leur sombre destin fut probablement de servir aux libations de sang offertes aux Dieux Sombres en remerciement d’un passage sûr au travers des grandes tempêtes warp. On dit également que l’infâme Karrad Vall aurait déjà infesté l’Imperium plus d’un millénaire auparavant.

795.M41
Une congrégation des Lames astrales débarque sur Castel à la veille de leur persécution aux mains de l’Inquisition dans le secteur Calixis. En plus de louer leurs services en tant qu’assassins, les Lames astrales se voient comme de véritables serviteurs de l’Empereur-Dieu dont le credo est d’assassiner rituellement tous ceux dont les présages et le tarot indiquent qu’ils sont corrompus, renforçant ainsi la protection que l’Empereur-Dieu accorde à ceux qui doivent braver le Warp. Depuis son arrivée sur Castel, le culte s’est discrètement épanoui et a gagné une sombre réputation en tant que faction aussi dangereuse que puissante.

796.M41
Le croiseur lourd Gaunt Triumph est retrouvé en pleine dérive autour d’un monde sans nom dans les Gouffres amers. Les rares survivants à bord de l’épave parlent d’une immense et pâle structure dérivant à travers le vide comme la carcasse d’une créature dont les os auraient été blanchis par des choses sans yeux dans les profondeurs d’une eau obscure. Ils gémissent en parlant des lueurs macabres émanant de la chose et des voix des défunts poussant des lamentations dans les esprits, semblables au frottement de griffes sur l’intérieur du couvercle d’un cercueil. Certains jurent avoir posé le pied à l’intérieur de la chose et parlent «d’échos qui chantent» et «d’arbres d’argent versant des larmes de sang».

800.M41
Une flottille de navires explorators dressant la carte du Fief Damné est assaillie par le redoutable kaptain’ ork Morgaash Kulgraz à bord de son vaisseau L’Brizeur eud’Mond’. Bien que la plus grande partie des vaisseaux soit détruite, quelques malchanceux sont éparpillés dans le Fief et pourchassés par les pirates orks.

803.M41
Des forces armées de l’Ordo Xenos opérant sous couverture dans les Étendues de Koronus se dévoilent avec violence et incinèrent Amphian Deed et sa coterie pour avoir appartenu au culte du Halo de ténèbres. Des rumeurs persistent affirmant que des disciples de Deed restent introuvables et certains de ceux qui se croyaient au-delà de la justice de l’Empereur dorment moins profondément qu’auparavant. La plus grande partie de l’immense fortune en cristaux précieux et xenotechnologie de Deed aurait, dit-on, été dissimulée quelque part dans une cache secrète près des Gouffres amers. Cela eut pour conséquence de déclencher une grande chasse aux trésors parmi les périlleuses étoiles de cette portion de l’espace, de nombreux libres-marchands de moindre statut étant prêts à tenter leur chance.

805.M41
Certaines rumeurs circulent au sujet du fait que l’adorateur du Warp Karrad Vall aurait fondé un monde quelque part autour du Chaudron, entièrement dévoué aux Sombres Puissances qu’il sert. Il est prêt à payer en armes dévastatrices et en connaissances occultes tous ceux qui lui livreront un butin en êtres humains afin de construire son nouveau royaume de massacre. De nombreux libres-marchands pieux ont juré de découvrir ce monde sans nom et de le réduire en cendres tandis que Vall devient, au travers des Étendues, la cible des prêcheurs et de leurs sermons.

808.M41
Thantus Moross accède au trône de Castel par droit de meurtre et se révèle rapidement être un chef aussi efficace qu’impitoyable, ce qui lui vaut des louanges publiques.

808.M41
Justinian Krin, dirigeant d’une puissante faction marchande opérant en dehors de Port l’Errance et homme possédant de nombreux ennemis, est brutalement et publiquement assassiné par ce que des témoins ont décrit comme «un fantôme brillant» alors qu’il participait à un grand banquet, son corps se dissolvant rapidement en une gelée toxique après l’attaque. Les Krin ont offert une forte récompense en trônes gelts ou une frégate capable de voyager dans le Warp à celui qui pourrait prouver, sans l’ombre d’un doute, qui est responsable de ce meurtre.

811.M41
La croisade de la Barrière d’Étoiles

811.M41
Le brick marchant Daughter of Regals et ses escorteurs sont perdus corps et biens face aux xenos connus comme étant les maraudeurs rak’gol, sévissant entre Port l’Errance et Lucine Expirae. La race xenos, connue uniquement au travers de rapports épars rédigés durant la précédente décennie, est perçue par certains comme une menace grandissante envers la domination humaine des Étendues. Cette attaque, la dernière d’une longue succession d’incidents en progression, a conduit à ce que de nombreuses récompenses soient proposées en échange de leurs vaisseaux ou de toute information concernant leurs origines. Ces récompenses sont offertes par les dirigeants de Lucine Expirae, représentant une cabale de «tiers» qui aimeraient voir cette espèce exterminée dans toute la galaxie.

813.M41
L’Étranglement : les grandes tempêtes warp enflent et la Gueule se referme pour la première fois depuis des siècles. Aucun vaisseau ne peut passer dans les Étendues depuis le secteur Calixis et Castel est durement touchée par la disette en richesse et provisions de première nécessité provenant des navires de passage. Le dénuement et la famine étreignent Castel plus fermement avec chaque jour qui passe. Ceux qui ont les moyens de fuir la colonie qui dépérit lentement et ceux qui doivent rester se retournent les uns contre les autres dans une sanglante guerre civile. De nombreuses alliances pourtant anciennes sont brisées et de nouvelles vendettas voient le jour. Castel est sauvée par une soudaine accalmie des tempêtes warp à l’approche de la nouvelle année, ce qui permet aux navires de passer à nouveau au travers de la Gueule. Mais la population de ce monde s’est retrouvée réduite d’un quart durant cette longue période.

815.M41
Relza Calzus prétend avoir aperçu une hydre titanesque dans les récifs de l’espace du système Rune. Rares sont ceux qui le croient, les mauvaises langues faisant remarquer que le «capitaine mendiant» n’est même jamais allé plus loin que le vide entourant Castel.

816.M41
Le space hulk Mignight’s Lair est repéré à proximité des Étoiles Païennes. Plusieurs navires disparaissent bientôt dans la région et les communications astropathiques près des Étoiles Païennes deviennent presque impossibles.

816.M41
Date actuelle

Cet article était bien ?
[Total: 0 Moyenne: 0]